LA VIE : UN DROIT, UNE MISSION, UNE RESPONSABILITÉ

Message de l'Organisme catholique pour la vie et la famille

à l’occasion de la Marche nationale pour la vie

Ottawa — 13 mai 2004

 

L’Organisme catholique pour la vie et la famille profite de l’occasion qui lui est offerte par la Marche nationale pour la vie pour rappeler aux Canadiennes et aux Canadiens que le choix de la vie est le seul qui soit  respectueux du plan de Dieu sur l’humanité.

 

Car voilà bien la question à se poser au moment où la science en arrive à produire des êtres humains  en laboratoire : quel est, depuis les origines, le plan du Créateur sur la vie, la sexualité humaine et la venue au monde des enfants? Qu’attend-Il de chacun de nous pour la mise en œuvre de son plan?

 

Choisir la vie, c’est défendre la vie et la dignité de tout être humain, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. C’est accompagner toutes les personnes placées sur nos chemins pour que s’épanouissent leurs forces vitales en réponse aux appels quotidiens de Dieu. C’est aimer Dieu et aimer son prochain, créé à l’image de Dieu.

 

Chaque femme, chaque homme, chaque enfant se voit confier une mission pour le bien commun du monde. Une mission que personne d’autre ne saurait réaliser… La fondation d’une famille où grandiront des enfants heureux… Le don de son temps à un enfant handicapé, à un organisme de bénévolat… L’accueil d’un grand-parent en perte d’autonomie… Et qui sait, peut-être même la découverte d’un remède au sida… La création d’une œuvre musicale ou cinématographique exceptionnelle… Le développement de politiques nouvelles en faveur d’une plus juste distribution des richesses mondiales…

 

Chacun relèvera le défi qui lui est proposé à condition, d’abord, de se voir accorder le droit de vivre et, ensuite, de rencontrer sur sa route des solidarités concrètes —un effort éducatif aimant et patient, un coup de pouce dans ses études ou pour l’orientation de sa carrière, un soutien persévérant à l’occasion d’une grossesse imprévue, un appui moral  face au chômage,  un encouragement dans la maladie et la souffrance, un accompagnement compatissant  lorsque vient la mort et que s’annonce le grand passage de la vie à la Vie.

 

D’un bout à l’autre de notre existence, le Dieu de la vie nous interpelle. Il compte sur nous pour promouvoir et défendre le don le plus précieux qu’Il nous ait accordé : la vie. Quelle confiance Il nous manifeste! Et quelle responsabilité Il nous confie!

 

Oui, il est important de marcher pour la vie et de prendre publiquement la parole pour la défendre à chaque stade de son développement et dans toutes ses dimensions. Il est important de collaborer à l’éclosion d’une culture de la vie. Mais prenons aussi le temps, chaque jour, de nous émerveiller de la vie, de l'aimer avec toutes ses joies et ses nombreux défis, et de manifester notre gratitude pour le don de la vie qui nous vient de Dieu.

 

Dès le réveil, chantons dans nos cœurs notre reconnaissance. Accueillons le jour qui commence comme une parcelle précieuse de notre vie! Réjouissons-nous!

 

Puissions-nous respirer et accueillir chaque souffle comme une bénédiction! Puissions-nous considérer comme autant de bienfaits divins, l’air que nous respirons, l’univers qui nous contient, le sol que nous foulons du pied, le souffle créateur des générations qui nous ont précédés, la succession des jours et des nuits. Puissions-nous nous émerveiller de ce qu’il y ait des ténèbres et de la lumière, de ce qu’il y ait un soir, de ce qu’il y ait un matin!

 

Regardons le monde qui nous entoure, comme nous l’aurions fait au premier jour de la création. Nous y verrons non seulement les oiseaux, mais aussi les fleurs et les arbres verdoyants même au cœur de nos villes.

 

Écoutons le battement de notre cœur! Prêtons attention aux espoirs et aux craintes qui jaillissent dans nos âmes et pourtant les transcendent. Quels que soient les fardeaux et les blessures de la vie, nous sentons encore battre nos cœurs! Voilà qui doit susciter notre émerveillement.

 

Arrêtons-nous et regardons tous les gens qui nous entourent. Qu’ils soient amis, ennemis, ou simples connaissances, accordons-leur tout le respect qui leur est dû, puisqu’ils sont tous créés par Dieu.1

 

Éveillons-nous à la Vie! Choisissons la vie!

 

_____________________________

1 Le Regroupement catholique pour la santé, la justice et la vie, Réveil à la Vie—Une méditation, 1999. Ce dépliant est disponible à l’Organisme catholique pour la vie et la famille, 2500 Promenade Don Reid, Ottawa, ON K1H 2J2 — Tél. : (613) 241-9461, poste 161 — Télécopieur : (613) 241-9048 — Courriel : ocvfcolf @cccb.ca. Pour amortir les coûts d’impression, une contribution serait appréciée. On peut aussi consulter ce document à l’adresse Internet suivante :

(http://ocvf.cccb.ca/Files/Reveil.pdf).

 

 

L’Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) a été fondé conjointement par la Conférence des évêques catholiques du Canada et les Chevaliers de Colomb. Il promeut et valorise le respect de la vie humaine et le rôle essentiel de la famille.