image45.jpg

Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones 2014

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

La Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones est célébrée le 12 décembre depuis 2002 par l'Église du Canada. Cette année et durant la prochaine année, les membres du Conseil autochtone catholique du Canada se joignent aux évêques pour réfléchir sur les défis pastoraux pour les familles, leurs besoins et le rôle qu'elles jouent dans l'évangélisation. Ainsi, ils désirent honorer les anciens qui les ont aidés à nourrir leur propre foi :

  • John Simon Neganigwane« Mon père était un leader spirituel, dans les traditions et dans l'Église. Sa foi ardente a joué un grand rôle dans le développement de ma foi personnelle. Il a assuré le fondement et la préparation de ma "marche terrestre" en enseignant une manière de vivre conforme aux sept enseignements ancestraux. Bien que ceux-ci n'aient jamais été mentionnés par leur nom, j'ai appris plus tard leurs noms français : respect, humilité, honnêteté, compassion (courage), vérité, sagesse et amour sans condition. Les enseignements transmis par les anciens peuvent aider à découvrir un chemin de guérison. C'est en les intégrant à notre vie quotidienne que nous pouvons atteindre l'équilibre, l'harmonie et le bien-être. Nous pouvons apprendre à utiliser les dons qui nourrissent, fortifient, donnent une orientation et nous aident à trouver le sens du cercle de vie. Cela enrichira notre vie spirituelle, nous amènera à mieux comprendre, apprécier et respecter la richesse de notre culture autochtone, rehaussera et renforcera grandement notre relation spéciale avec Dieu le Créateur. » — Rosella Kinoshameg, Anishnabe, Première nation Wikwemikong

  • « Quand j'étais plus jeune, les anciens qui servaient Notre Seigneur à l'église St. Paul de ma communauté ont eu beaucoup d'influence sur moi. Je les ai vus servir le Seigneur dans la maison de Dieu de bien des façons. Il y avait ceux qui accueillaient les gens qui venaient à l'église avec un grand sourire et une chaude poignée de main, ceux qui travaillaient à recueillir des fonds pour l'église, et ceux qui assistaient aux veillées mortuaires et aux funérailles et qui s'efforçaient de réconforter les familles en une période difficile. Quand je suis revenu à l'Église, un ancien m'a encouragé à lire au lutrin. Ces gens ne parlaient pas des pensionnats. Je savais seulement qu'ils aimaient leur travail dans l'Église, et je voulais être comme eux. Maintenant, j'étudie pour devenir diacre dans l'Église catholique. » — Rennie Nahanee, nation Squamish

  • « Mes deux grands-mères étaient tellement spirituelles; les deux prêchaient d'exemple de manière très concrète quoique différente. L'une était très calme et parlait doucement; elle ne nous « prêchait » jamais pour nous dire d'être catholiques et spirituels. L'autre était plus visible et plus engagée; elle dirigeait la chorale de l'église, et nous priions chez elle en sa compagnie. J'aurais baisé les traces de leurs pas. Aujourd'hui encore, chaque fois que je pense à elles, la Bienheureuse Vierge Marie me vient immédiatement à l'esprit, et je sais qu'elles veillent sur moi. Je dois une grande partie de ce que je suis à leur spiritualité et à leur émouvante croyance en Jésus et en la Bienheureuse Vierge Marie ainsi qu'en notre devoir de vivre notre vie de manière à toujours marcher avec eux. Après cela, tout le reste trouve naturellement sa place pour moi. » — Melody McLeod, Métis, Territoires du Nord-Ouest

  • Elder Campbell Papequash« J'ai été influencé par un ancien anishnabe de la Première nation Key en Saskatchewan. Il dirige une cérémonie annuelle de quête de la vision au printemps et un camp culturel en août de chaque année. J'ai assisté à l'une de ces activités ou aux deux chaque année depuis 1994. Si je pouvais résumer en une seule phrase l'essentiel de ses nombreux enseignements et discours au fil des années, je citerais sa déclaration : "Nos ancêtres nous ont légué un héritage culturel et spirituel magnifique." Ses chants, ses prières, ses cérémonies et ses récits illustrent tous la vérité de cette affirmation et nous tracent l'orientation morale et éthique nécessaires pour vivre notre vie d'une manière conforme à la vie et à l'enseignement de Jésus. » — Dennis Whitford, Peace River

Prions ensemble. Merci, Dieu notre Créateur, pour nos anciens, qui nous ont donné, par leur foi vive, leur spiritualité, leur humilité, leurs enseignements et leur service, un fondement et une plus grande appréciation de notre richesse culturelle, nous léguant ainsi un héritage spirituel qui nous aide à être ce que nous sommes aujourd'hui. Nous te remercions par Jésus et avec Marie. Amen.


Version PDF

Mise à jour le Vendredi, 07 Novembre 2014  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.