image28.jpg

Assemblée plénière 2007 de la CECC : le Canada devrait être le grand promoteur d'un réel processus de paix en Afghanistan

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon
La Conférence des évêques catholiques du Canada a ouvert ses assises annuelles le 15 octobre à Cornwall. Près de 80 évêques participent à cette rencontre qui leur permet de dresser un bilan de la dernière année pastorale et discuter des grands projets et travaux de leur conférence épiscopale.

a_gaumond.jpgDans son rapport qu'il présentait en lever de rideau, le président de la CECC a bien sûr jeté un regard rétrospectif sur les engagements de la Conférence au cours des derniers mois. Mgr André Gaumond a révélé que les évêques ont entre autres longuement réfléchi à la situation qui prévaut en Afghanistan. Il a d'ailleurs lancé un message sans équivoque à ce sujet. « Le Canada est en guerre et sa présence en Afghanistan est loin de nous laisser indifférents. À cet égard, le Conseil permanent et la Commission des affaires sociales ont tenu des discussions en profondeur sur le rôle du Canada en Afghanistan. Une évidence émerge : il n'y aura pas de paix en Afghanistan sans qu'un réel processus de paix n'implique toutes les parties en cause et le Canada devrait en être le grand promoteur. »

Il a aussi mis la table aux discussions qui alimenteront l'Assemblée plénière, dont entre autres celles qui porteront sur la nouvelle évangélisation. Selon lui, les changements de mentalité et l'arrivée importante d'immigrants obligent à revoir sans cesse l'approche pastorale. « La nouvelle évangélisation à laquelle le regretté pape Jean-Paul II conviait avec tant de sollicitude l'Église en Amérique, constitue plus que jamais un défi et une mission pour nos Églises particulières, mais aussi pour notre Conférence épiscopale.  Face à l'ampleur de la tâche, il est heureux que nous puissions unir nos forces, nos expériences et nos efforts sous la bannière de la CECC. »

Toucher la famille pour rejoindre les gens

Dans le cadre de leur réflexion sur les défis de la nouvelle évangélisation, les évêques canadiens ont invité le professeur Reginald Bibby à venir leur partager ses trouvailles scientifiques sur les tendances religieuses au Canada. Le sociologue canadien de renom a soutenu que son analyse contredit l'argument laïciste selon lequel les religions organisées appartiennent au passé. En fait, a-t-il soutenu, la sécularisation grandissante a eu pour effet de stimuler une revitalisation au plan religieux.

Ce renouveau se manifeste dans la culture et dans les Églises canadiennes : « Dieu est à l'œuvre dans la culture », a-t-il affirmé. Appuyé par des statistiques convaincantes, M. Bibby a démontré que les Canadiens restent ouverts à la spiritualité et n'ont pas tendance à changer d'appartenance religieuse.

Fait intéressant, parmi les catholiques distants, 62 % des adultes et 40 % des adolescents se disent ouverts à une plus grande participation aux activités de l'Église à condition qu'elles touchent leur vie et répondent à leurs besoins humains et spirituels.  « Ces gens, a indiqué le sociologue, ne sont pas en quête d'Églises, mais d'accompagnement pastoral. Et rien n'a plus d'importance pour eux que leur famille. Si l'on veut toucher la vie des gens, il faut toucher leur famille. »

Congrès eucharistique

p2007_cardinalouellet.gifS'adressant à ses confrères évêques pour la dernière fois avant le Congrès eucharistique, qui aura lieu dans son diocèse en juin 2008, le cardinal Marc Ouellet a brossé un tableau complet des préparatifs de cet événement qui pourrait réunir près de 15 000 participants.

Dans son intervention traditionnellement faite en ouverture d'Assemblée plénière, le Nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Ventura, a lui aussi fait écho à ce grand rassemblement. « Je voudrais ici remercier le Comité organisateur pour le grand travail déjà accompli dans cet important chantier, et je formule aussi mes vœux les meilleurs pour le succès de cet extraordinaire événement qui aura lieu en terre canadienne. Les fêtes qui entourent le 400e anniversaire de la ville de Québec, et par conséquent, de l'arrivée de la foi catholique en ce coin du monde, s'enrichissent par l'ouverture à la dimension spirituelle. Les fidèles auront ainsi une autre opportunité de redécouvrir la place centrale de l'Eucharistie dans la vie chrétienne et le rôle fondamental qu'elle a joué et peut encore jouer dans la construction d'une société meilleure. »

La CECC est un organisme que se sont donné les évêques, il y a près de 65 ans, afin de conjuguer leurs efforts pour remplir leur charge pastorale et faire face ensemble aux défis majeurs auxquels sont confrontées la société canadienne et l'Église. Jusqu'à vendredi, l'Assemblée plénière rassemble des évêques canadiens et un groupe d'observateurs invités, prêtres, membres d'organisations catholiques et d'Églises chrétiennes.

Jour 1 de l'Assemblée plénière 2007 de la CECC

Rapport du président de la CECC - 1 de 2
Rapport du président de la CECC - 2 de 2
Mise à jour le Mardi, 20 Octobre 2009  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.