images39.jpg

Mgr James Weisgerber est élu président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon
weisgerber.jpgLes évêques catholiques du Canada réunis dans le cadre de leur Assemblée plénière annuelle ont aujourd'hui élu Mgr James Weisgerber, archevêque de Winnipeg, président de leur conférence épiscopale.

Dès la fin des présentes assises, Mgr Weisgerber succédera à Mgr Gaumond, archevêque de Sherbrooke, et amorcera un mandat de deux ans comme ce fut le cas pour ses prédécesseurs. L'archevêque de Winnipeg connaît bien le fonctionnement du Bureau de direction de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) puisqu'il a occupé successivement les fonctions de cotrésorier et de vice-président.

Les évêques ont également élu les trois autres membres de leur Bureau de direction. Mgr Pierre Morissette, évêque de Baie-Comeau, a été choisi vice-président alors que Mgr James Wingle et Mgr Paul-André Durocher rempliront les fonctions de cotrésoriers.

Une première remarquée

Pour la première fois de l'histoire de leur Assemblée plénière annuelle, les évêques catholiques ont invité un représentant de la communauté musulmane à s'adresser à eux en ouverture de deuxième journée. Ce temps est habituellement réservé à un leader religieux non catholique.

Dans son intervention, l'Imam Zijad Delic, directeur général du Congrès islamique canadien, a insisté sur les nombreuses similitudes qui existent entre les deux grandes religions, dont celle qui consiste à partager un héritage commun de la foi en un seul Dieu. Il a convié les leaders religieux à être des disciples de la réconciliation et de la compréhension en ces temps de mondialisation. « Comme membres de la famille humaine, et bien sûr comme croyants, a-t-il déclaré, les musulmans et les catholiques sont tenus de s'engager pour le bien commun, la justice et la solidarité. »

Reprenant les mots du pape Jean-Paul II, tirés du message que le Saint-Père avait publié à l'occasion de la Journée mondiale de la Paix en 2002, l'Imam Delic a précisé que les communautés musulmanes et catholiques doivent promouvoir le pardon. « C'est une composante essentielle de nos relations, autant présentes que futures, comme le suggérait le pape Jean-Paul II. Pas de paix sans justice. Pas de justice sans miséricorde. »

L'invité de marque de la CECC a conclu en mentionnant aux évêques l'importance de l'ouverture qui se traduit par « une porte ouverte, une main ouverte, un cœur ouvert, un esprit ouvert et même un credo ouvert »

 p2007_harris-delic.gif

Mgr Robert Harris, évêque de Saint John, discute avec l'Imam Zijad Delic

Mise à jour le Mardi, 20 Octobre 2009  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.