image20.jpg

Le Primat de l’Église anglicane du Canada encourage la collaboration avec les évêques catholiques

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(CECC – Ottawa)… Dans le cadre de la deuxième journée de leur Assemblée plénière, les évêques du Canada ont accueilli Mgr Fred Hiltz, Primat de l’Église anglicane du Canada.  Dans une allocution à la fois brève et riche de sens prononcée devant les membres de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), Mgr Hiltz a rappelé que les chrétiens ont comme mission de « réaliser le désir de Notre Seigneur que tous soient un, comme lui et le Père sont un ».  Il a reconnu que des progrès importants ont été réalisés au cours des dernières années en vue d’une pleine communion entre les deux Églises.  « Des barrières sont tombées, à notre grand étonnement », a-t-il dit.  « Nous percevons maintenant  une volonté accrue de travailler et de marcher ensemble. »  Mgr Hiltz a aussi profité de l’occasion pour inviter un représentant de la CECC à participer au prochain Synode général de l’Église anglicane du Canada et pour demander que l’on continue de réfléchir à la possibilité d’une rencontre conjointe des évêques anglicans et catholiques du Canada.

archbishop_hiltz.jpg
Le Primat de l’Église anglicane du Canada, Mgr Fred Hiltz (à droite), en compagnie de Mgr Albert LeGatt (à gauche), archevêque de Saint-Boniface, et de Mgr V. James Weisgerber, archevêque de Winnipeg.

Après l’allocution du Primat de l’Église anglicane, les membres de l’Assemblée plénière ont entendu la deuxième conférence de M. Richard Gaillardetz, professeur de théologie à l’Université de Toledo, en Ohio, sur “la relation entre le sacerdoce ministériel et le sacerdoce des baptisés”.  Celui-ci a insisté sur le fait que tous les chrétiens – chacun à sa façon – sont appelés par leur baptême à tendre vers la sainteté et à participer à la mission de l’Église.

Il a aussi rappelé qu’il existe un danger de percevoir les fidèles laïcs et les membres du clergé comme étant deux groupes distincts, alors même qu’ils constituent « deux réalités ecclésiales intimement reliées ».  Le ministère presbytéral, a-t-il précisé, est au service du sacerdoce baptismal par le biais de la prédication et de la présidence liturgiques.  « C’est par la présidence eucharistique du prêtre que les baptisés sont incorporés au sacerdoce, c’est-à-dire à la rhétorique pascale de l’amour chrétien, et envoyés en mission dans le monde. »

En après-midi, les membres de l’Assemblée plénière ont procédé à l’élection des évêques qui composeront le Conseil permanent de la CECC au cours des deux prochaines années.  Mgr Pierre Morissette, évêque de Saint-Jérôme a alors été élu président, succédant ainsi à Mgr V. James Weisgerber, archevêque de Winnipeg, dont le mandat de deux ans prendra fin à la clôture de l’Assemblée plénière.  Mgr Morissette était depuis deux ans le vice-président de la Conférence après avoir servi comme cotrésorier pendant quatre ans.

newexecutive.jpg
Les membres du Bureau de direction de la CECC pour les deux prochaines années : de g. à d., Mgr Douglas Crosby, O.M.I., Mgr Pierre Morissette, Mgr Richard Smith et Mgr Paul-André Durocher.

Ont aussi été élus : Mgr Richard Smith, archevêque d’Edmonton, au poste de vice-président, de même que Mgr Paul-André Durocher, évêque d’Alexandria-Cornwall, et Mgr Douglas Crosby, O.M.I., évêque de Corner Brook et Labrador, au poste de cotrésorier.

Après avoir été informés des états financiers de 2008 et du budget de 2010, les évêques ont pris connaissance des activités du Tribunal d’appel du Canada, grâce au rapport présenté par Mgr Robert Harris, évêque de Saint John, dont le renouvellement de mandat comme Modérateur du Tribunal d’appel a été ratifié pour les deux prochaines années.

Le Cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec et membre du Conseil du Secrétariat général du Synode des évêques, a par la suite fait part aux évêques du Canada des perspectives et des grandes orientations qui semblent se dessiner à la suite du Synode de l’an dernier sur La Parole de Dieu.  Le Cardinal Ouellet était Rapporteur général de ce Synode, auquel ont aussi participé un certain nombre d’évêques canadiens.

En fin d’après-midi, les membres de l’Assemblée plénière ont été invités à réfléchir sur la question de l’identité catholique dans la sphère publique.  Les discussions ont porté principalement sur ce qu’il conviendrait de faire pour inciter les catholiques à vivre la foi et les principes catholiques avec plus de cohérence dans la sphère publique.

En soirée, le Père Thomas Rosica, C.S.B., directeur général de la chaîne de télévision Sel et Lumière et consulteur du Conseil pontifical pour les Communications sociales, a fait part aux évêques de sa réflexion sur les nouveaux médias, y compris les blogs, les sites  Internet, et la radicalisation de la rhétorique et des relations sociales.

 
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk2

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.