image1.jpg

Les fruits du dialogue œcuménique et la nouvelle évangélisation

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon
HarvestingCover(CECC – Ottawa)… L’avant-dernière journée de l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), le 20 octobre, comprenait, d’une part, la réunion spécifique des évêques du Secteur français et, d’autre part, la présentation du rapport d’activités de la Commission pour l’unité chrétienne, les relations avec les Juifs et le dialogue interreligieux par Mgr John A. Boissonneau, évêque auxiliaire à Toronto, en remplacement du président de cette commission, Mgr Martin Veillette, évêque de Trois-Rivières.  Ce rapport était suivi d’une réflexion sur les fruits du dialogue œcuménique animée par Mgr Donald Bolen, évêque de Saskatoon.  Avant d’être nommé évêque, Mgr Bolen était membre du personnel du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

bolenDans sa présentation, Mgr Bolen a fait référence à un document publié par le Cardinal Walter Kasper, ancien président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, intitulé « Harvesting the fruits : Basic Aspects of Christian Faith in Ecumenical Dialogue ».  Mgr Bolen a expliqué que ce livre, publié en 2009, avait comme objectif d’identifier les convergences et les consensus qui se dégagent du dialogue œcuménique depuis les quatre dernières décennies, de même que les défis qui reste à relever.  Pour Mgr Bolen, il est nécessaire que les catholiques reconnaissent avec joie et apprécient les valeurs chrétiennes qui sont communes dans le patrimoine commun entre les différentes dénominations chrétiennes.  « Il ne faut pas non plus oublier que tout ce qui est accompli par la grâce de l’Esprit Saint chez nos frères et sœurs des autres Églises chrétiennes peut contribuer à notre édification. Rien de ce qui est réellement chrétien ne s’oppose aux vraies valeurs de la foi, mais tout cela peut contribuer à pénétrer toujours plus parfaitement le mystère du Christ et de l’Église. » L'œcuménisme vise précisément à faire progresser la communion partielle existant entre les chrétiens, pour arriver à la pleine communion dans la vérité et la charité, laquelle s’exprime dans la communion eucharistique.

À la suite des sessions de groupes, les évêques ont manifesté leur désir de poursuivre et même d’accroître le dialogue œcuménique.  « Il ne s’agit pas d’une action optionnelle, mais d’une mission intrinsèque à ce que nous sommes comme Église catholique » soulignait Mgr Pierre Morissette, président de la CECC.  Plusieurs évêques ont d’ailleurs partagé les fruits du dialogue œcuménique dans leur propre diocèse. 

Cette année marque le 40e anniversaire du dialogue entre l’Église anglicane et l’Église catholique au Canada.  À cet effet, une liturgie d’action de grâces est prévue, le 13 novembre, à 16 h, à l’Oratoire Saint-Joseph, à Montréal.  Elle sera présidée par Mgr Barry B. Clarke, évêque anglican de Montréal, et par Mgr Thomas Dowd, évêque auxiliaire à Montréal, représentant M. le cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque de Montréal.  Quelque 15 évêques catholiques du pays participeront également à cette célébration.

Environ 75 évêques du pays sont rassemblés pour l’Assemblée plénière annuelle afin de passer en revue les activités pastorales de l’année écoulée et partager leurs expériences et points de vue sur la vie de l’Église ainsi que sur les événements importants qui contribuent à modeler notre société.

 
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.