image18.jpg

Les évêques reçoivent le rapport annuel du Président, réfléchissent à la question de l’aide au suicide et à l’euthanasie et discutent des appels à l’action de la Commission de Vérité et Réconciliation

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(CECC – Ottawa)... L'Assemblée plénière 2015 de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a débuté aujourd'hui, le 14 septembre, et se poursuivra jusqu'au 18 septembre au Centre Nav Canada, Cornwall, Ontario. La réunion est présidée par Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau et président de la CECC, qui terminera son terme à la présidence à la fin de cette assemblée. En cette première journée de réunion, les évêques ont reçu le rapport annuel du Président, ont réfléchi à la question de l'aide au suicide et à l'euthanasie, et ont discuté des appels à l'action publiés plus tôt cette année par la Commission de Vérité et Réconciliation du Canada. Ils ont également reçu un rapport d'étape du Comité ad hoc sur la protection des personnes mineures.

Dans son allocution informelle, Mgr Durocher, président de la CECC, a souligné un certain nombre d'activités de la Conférence pendant la dernière année, et il a présenté les grandes lignes de l'horaire de l'Assemblée plénière 2015. Il a souligné l'importance de la participation du Président au Synode extraordinaire des évêques sur la famille en 2014 et à deux réunions internationales consacrées à la lutte contre le trafic des êtres humains. De plus, Mgr Durocher a noté l'importance de la visite annuelle de la présidence au Saint-Siège et la participation de la CECC à la réunion de la Coordination des conférences épiscopales en solidarité avec l'Église en Terre Sainte.

L'aide au suicide et à l'euthanasie

Dr Catherine FerrierLa Commission pour la doctrine de la CECC a présenté une réflexion sur la question de l'aide au suicide et à l'euthanasie. La conférencière était Dre Catherine Ferrier, experte en gériatrie à l'hôpital général de Montréal, membre de la faculté de la division de la médecine gériatrique à l'université McGill, et membre du conseil d'administration de Vivre dans la dignité. Dre Ferrier a souligné que son implication dans ce dossier fait suite à 30 ans d'expérience en tant que médecin dans les soins palliatifs. Dans sa présentation, elle a exposé les conséquences sociales et légales qui découleraient de la légalisation de l'aide au suicide et à l'euthanasie.

À la suite de l'annonce de la décision par la Cour suprême du Canada plus tôt cette année, la CECC avait publiquement exprimé son désappointement dans une déclaration publique de son Président. Dans sa déclaration du 6 février, Mgr Durocher a réitéré l'invitation des évêques du Canada à tous « les Canadiens et les Canadiennes, surtout les catholiques, à faire tout en leur pouvoir pour apporter réconfort et appui à toutes les personnes qui sont mourantes et à celles qui leur sont chères, pour qu'aucune d'entre elles, pour des raisons de solitude, de vulnérabilité, de perte d'autonomie ou par peur de souffrir ou de ressentir de la douleur, sentent qu'elle n'a d'autre choix que d'avoir recours au suicide. » La déclaration de la CECC affirmait également vouloir continuer « de promouvoir les soins palliatifs et les soins à domicile, et d'encourager tous les fidèles à travailler à améliorer le mieux-être des personnes âgées, handicapées, malades et socialement isolées. » Les évêques du Canada, ensemble avec le Pape et les autres évêques à travers le monde, ont continué de faire-valoir que l'aide au suicide et à l'euthanasie constituaient un meurtre et que c'est gravement contraire à la dignité de la personne et que cela ne peut jamais être considéré comme faisant partie des soins palliatifs.

Rapport de la Commission de Vérité et Réconciliation

bolenchatlainLa deuxième partie de l'après-midi a été consacrée aux récents appels à l'action rendus publics en juin dernier par la Commission de Vérité et Réconciliation (CVR). La session de réflexion était organisée par la Commission pour la justice et la paix de la CECC et le Conseil autochtone catholique du Canada. Elle avait comme objectif de permettre aux évêques « de réfléchir ensemble à l'influence de cette commission et à ce que nous pouvons faire, en tant que Conférence, pour mettre en pratique ses appels à l'action. » Bien que la CECC n'était pas impliquée dans la gestion ou l'opération des anciennes écoles résidentielles autochtones, « nous reconnaissons que ce moment est un véritable kairos pendant lequel la relation future entre les peuples autochtones et le reste du Canada devra être reformulée et établie sur de nouveaux fondements », ont affirmé Mgr Murray Chatlain, archevêque de Keewatin-Le Pas, et Mgr Donald Bolen, évêque de Saskatoon, dans leur présentation conjointe. Mgr Bolen est le président de la Commission pour la justice et la paix, alors que Mgr Chatlain est un ancien membre du Conseil autochtone.

Dans une déclaration publique publiée le 12 juin dernier, le Conseil permanent de la CECC a affirmé qu'unis « à nos frères et sœurs autochtones catholiques, nous nous encourageons les uns les autres dans l'espoir que, par l'Esprit de Jésus qui a réconcilié le monde entier avec le Père, nous – Autochtones et non-Autochtones – soyons réconciliés les uns avec les autres. Comme membres de la communauté catholique, nous sommes convaincus que nous entreprenons tous ce cheminement sous la protection de sainte Kateri Tekakwitha, une mère spirituelle de notre foi. »

Pour une cinquième année consécutive, la chaîne canadienne de télévision catholique, Télévision Sel + Lumière, diffuse en direct plusieurs événements de l'Assemblée plénière, autant sur Internet qu'à la télévision.

Mise à jour le Lundi, 14 Septembre 2015  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.