image19.jpg

Assemblée plénière annuelle des évêques canadiens : Tous les efforts sont consentis pour assurer le suivi à la JMJ et au Congrès sur les vocations

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(CECC – Cornwall)… Les évêques catholiques du Canada ont clôturé aujourd’hui les débats de leur rencontre annuelle en donnant leur accord à l’établissement d’un Comité épiscopal qui sera chargé d’évaluer les façons d’assurer les suivis à la Journée mondiale de la jeunesse 2002 (JMJ) et au IIIe Congrès continental sur les vocations.

Le Comité ad hoc pour la jeunesse et les vocations sera composé de quatre évêques provenant des quatre régions pastorales du Canada. Son mandat, d’une durée de deux ans, consistera à revoir de façon détaillée les retombées pastorales et les diverses propositions issues de la JMJ et du Congrès ; à suivre de près et encourager la pastorale des vocations et la pastorale jeunesse à travers le pays ; à assurer les liens avec le réseau des groupes ou organismes diocésains développés à l’occasion de ces deux événements et formuler des recommandations sur les actions à entreprendre et leur coordination. Le Comité vise aussi à recommander des orientations et une structure à long terme en relation avec les vocations et la pastorale auprès des jeunes et a aussi pour objectif d’étudier la faisabilité de la création et du maintien d’un site internet consacré à cette question.

Dans son allocution finale à l’Assemblée plénière, Mgr Jacques Berthelet, C.S.V., évêque de Saint-Jean-Longueuil et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), a déclaré que le Congrès sur les vocations et la Journée mondiale de la jeunesse « nous ont conduits à apprécier l’importance de la grâce que nos Églises ont reçue en cette occasion. Cette mission est bien celle de faire fructifier, dans chacun de nos diocèses, la grâce reçue en développant mieux notre pastorale auprès des jeunes. En ce sens nous pourrons compter sur un comité spécial de pastorale-jeunesse qui pourra aider chacun de nos diocèses dans ce projet.

Abordant la question de la révision du document « De la souffrance à l’espérance » portant sur les cas d’agression sexuelle, Mgr Berthelet a rappelé le discours que le pape Jean-Paul II prononçait lors de la messe de clôture de la JMJ. « Nous faisons nôtres les paroles du Saint-Père: ‘Le préjudice causé par certains prêtres et religieux à des personnes jeunes et fragiles nous remplit tous d’un profond sentiment de tristesse et de honte. Mais pensez à la grande majorité des prêtres et des religieux qui vivent généreusement leur engagement et dont l’unique désir est de servir et de faire le bien! (…) Dans les moments difficiles de l’histoire de l’Église, le devoir de sainteté devient encore plus urgent’ ».

Non à la guerre en Irak

Les évêques ont réaffirmé aujourd’hui leur position dans le dossier de l’Iraq. Parmi les motions adoptées par l’épiscopat en cette cinquième et dernière journée d’assises annuelles, l’Assemblée plénière de la CECC, en solidarité avec les leaders religieux du Canada, a déclaré vouloir insister auprès du Premier Ministre du Canada pour affirmer que l’approche non militaire et pacificatrice à l’égard de l’Iraq demeure non seulement imaginable mais possible. De concert avec le Conseil canadien des Églises, la CECC demandera instamment au Gouvernement du Canada de continuer à faire en sorte qu’une approche conciliatrice de la question iraquienne, conforme au droit international et basée sur le bien commun du peuple iraquien, soit élaborée et porte fruit.

En bref

o Les évêques ont ratifié la nomination de Mgr Luc Cyr à titre de représentant au Conseil national de Développement et Paix, l’organisme canadien de solidarité internationale fondé par les évêques il y a 35 ans.

o Le Fonds pour la réconciliation, la solidarité et la communion a été reconduit pour une période de trois ans. Ce Fonds est financé par des contributions volontaires d'organisations et de diocèses catholiques canadiens. Chaque année, des subventions sont versées à divers projets communautaires portant principalement sur une démarche de guérison, des programmes de revitalisation et de mise en valeur des langues aborigènes, de même que des projets favorisant une meilleure compréhension entre autochtones et non-autochtones, en Église et dans la société.

o La Conférence des évêques catholiques du Canada a convenu d’approuver que l’Ordinariat militaire du Canada puisse utiliser l’appellation « Diocèse militaire du Canada/Military Diocese of Canada » pour un usage courant.

Mise à jour le Mardi, 08 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.