images39.jpg

La Journée mondiale de la jeunesse à l’agenda de tous les diocèses canadiens

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(CECC – Cornwall, le 13 octobre 2000)… La question des jeunes a presque monopolisé l’ensemble de la deuxième journée de la rencontre annuelle des évêques catholiques du Canada. Afin de bien se préparer aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) qui se tiendront à Toronto, du 23 au 28 juillet 2002, les évêques ont tenu à réfléchir et échanger sur la pastorale auprès des jeunes.

L’une des personnes-ressources invitées, Alain Giguère, président de la maison de sondages CROP, a brossé un portrait des valeurs des jeunes Canadiens âgés entre 15 et 24 ans. Il a dépeint les jeunes d’aujourd’hui comme très individualistes et anticonformistes. Bien que les jeunes semblent fortement attachés aux biens de la consommation et à la recherche de plaisirs personnels, il apparaît évident que ceux-ci sont aussi en quête d’une vie intense, misant sur la camaraderie, les grands rassemblements de foule et les sensations fortes.

Par la suite, Mgr Michel Dubost, c.j.m., évêque d’Évry en France et responsable des JMJ de Paris en 1997, a parlé de l’impact d’un tel événement sur les jeunes. Avant les JMJ, il y avait un grand désintéressement des jeunes vis-à-vis de l’Église catholique, à un point tel, a-t-il ironisé, qu’en France il y avait plus d’agents de pastorale-jeunesse que de jeunes! Selon lui, l’organisation des JMJ dans son pays, bien qu’elle n’ait pas solutionné tous les problèmes, aura donné un nouvel élan à la pastorale auprès des jeunes. Elle aura aussi permis aux jeunes de prendre conscience de leur appartenance à l’Église catholique et de se réclamer de foi catholique.

Pour sa part, Mgr Paul-André Durocher, évêque auxiliaire à Sault Ste-Marie, a exposé à ses confrères une approche multi-dimensionnelle en pastorale jeunesse, une démarche de réflexion et d’action s’adressant aux communautés chrétiennes. Mgr Anthony Meagher, évêque auxiliaire à Toronto et Mgr François Lapierre, évêque de Saint-Hyacinthe, tous deux membres du Comité national des JMJ 2002, ont rappelé l’importance de préparer dès maintenant la venue au Canada de centaines de milliers de jeunes catholiques. C’est que durant les jours précédant les JMJ de Toronto, du 18 au 22 juillet, les diocèses du Canada accueilleront des participants pour leur faire découvrir le pays, la culture canadienne, la vie des familles et des communautés de foi locales.

Enfin, le Père Thomas Rosica, c.s.b, directeur national des JMJ 2002, a présenté une partie des membres de son équipe en plus de tracer les grandes lignes des travaux préparatoires réalisés jusqu’ici. Déjà, a révélé le P. Rosica, le comité organisateur travaille en collaboration avec les trois paliers de gouvernement, le diocèse de Toronto, la Conférence des évêques catholiques du Canada et le Conseil pontifical des laïcs. Il a insisté sur le fait que même si les JMJ culmineront à Toronto, ce projet en est bien un d’envergure nationale et que tous les diocèses auront un rôle important à jouer en accueillant «le monde» chez eux. À ce propos, il s’est fait rassurant auprès des évêques en leur indiquant que les membres de son équipe était déjà à l’œuvre afin de venir en aide aux diocèses qui seront hôte de jeunes catholiques venant de tous les coins de la planète.

 


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Mardi, 08 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.