image8.jpg

Les évêques canadiens soulignent les 30 ans de Développement et Paix

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(Cap-de-la-Madeleine - CÉCC)... En 1967, les évêques canadiens, inspirés par les travaux du Concile Vatican II, créaient Développement et Paix, qui allait devenir, 30 ans plus tard, un des fleurons de la solidarité canadienne avec les pays les plus pauvres de la planète.

Dans le cadre de leur Assemblée plénière annuelle, qui se déroule actuellement à Cap-de- la-Madeleine, les évêques catholiques du Canada ont publié aujourd'hui un message pastoral pour souligner cet anniversaire. Ils veulent, par cette lettre, réaffirmer la permanente actualité d'un tel organisme et redire aussi l'importance de poursuivre les efforts pour l'établissement de la justice et de la paix dans le monde. Fidèle à cet idéal, Développement et Paix a, depuis trente ans, sensibilisé la population du Canada aux besoins des nations pauvres et a suscité ainsi un impact positif sur le choix de notre propre style de vie. Au fil des ans, l'organisme a recueilli quelque 300 millions de dollars et soutenu plus de dix mille projets de secours et de développement en soixante-dix pays d'Amérique, d'Afrique et d'Asie.

À l'occasion du 30e anniversaire de Développement et Paix, les membres de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CÉCC) on tenu à remercier tous ceux et celles qui ont uni leurs efforts et leurs prières afin que Développement et Paix remplisse son exigeant mandat. Ils ont aussi rappelé, dans un contexte de réduction de l'aide gouvernementale et d'accroissement dramatique de la pauvreté dans le monde, que l'Organisation catholique pour le Développement et la Paix doit poursuivre sa mission. «Si nous sommes à l'écoute du message de justice et d'amour de l'Évangile, il ne nous est toutefois pas possible, comme catholiques, de rester insensibles devant la misère qui accable les personnes marginalisées, opprimées et exploitées de ce monde. Développement et Paix nous offre une manière unique d'exprimer une dimension essentielle de notre engagement à la suite du Christ. L'organisme constitue une véritable expression de notre foi», de souligner l'épiscopat canadien. Les années de préparation au Grand Jubilé de l'An 2000 invitent tous les membres de l'Église catholique au Canada à faire un effort spécial en faveur de Développement et Paix. Le jubilé, dans la tradition biblique, est une ère de redistribution plus équitable des biens, une ère d'échange et d'entraide. Reconnaissant que nombre de Canadiens et Canadiennes sont eux-mêmes touchés par des conditions économiques difficiles, les évêques soutiennent qu'il est du devoir de chacun d'aider ceux et celles qui sont confrontés à des situations de vie beaucoup plus dramatiques. En effet, l'appel au partage selon l'Évangile invite à donner non seulement «de son superflu», mais aussi «de son indigence».

Développement et Paix offre des moyens pour agir jusqu'aux confins de la terre. Grâce à l'appui de chacun et chacune, cet organisme de l'Église catholique au Canada pourra poursuivre la tâche qu'il a entreprise en 1967 et l'étendre au-delà du nouveau millénaire, témoignant ainsi de la compassion, de la solidarité et de la fraternité de notre Église.

 


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Mercredi, 09 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.