image16.jpg

Les délégués canadiens discutent la mise en œuvre de Christus vivit au 11e Forum international des jeunes, à Rome

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

international youth forum june2019 2Ottawa – La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a désigné Mme Kathleen-Rosebelle Diaz, de Montréal (Québec), et M. Joseph San José, de Burnaby (Colombie-Britannique), comme délégués du Canada au récent Forum international des jeunes tenu à Rome du 19 au 22 juin 2019. Mme Diaz et M. San José étaient parmi les quelque 250 participants rassemblés pour le suivi et la mise en œuvre des idées exprimées pendant l’Assemblée générale du Synode des évêques sur Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel tenue en octobre 2018, et pendant la dernière Journée mondiale de la jeunesse tenue à Panama en janvier 2019.

Organisé par le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, le Forum, qui a commencé en 1987 en association avec la Journée mondiale de la jeunesse, consistait en une manifestation de quatre jours comprenant des conférences et des groupes d’experts sur des sujets tels que la synodalité, le ministère pastoral et le discernement vocationnel. Le programme comprenait aussi des séances en groupes de travail pendant lesquelles les participants ont réfléchi à la façon d’appliquer l’exhortation apostolique post-synodale Christus vivit dans les communautés ecclésiales locales.

Mme Diaz, membre de l’équipe de coordination du bureau diocésain de pastorale des jeunes de l’archidiocèse de Montréal, et M. San José, chef d’équipe de Catholic Christian Outreach (Mission Campus), mouvement universitaire étudiant voué à l’évangélisation, étaient honorés et enthousiasmés d’être choisis comme délégués de la CECC au Forum et de représenter les jeunes de l’Église catholique du Canada.

« Tout en étant occupé à de multiples fonctions, ce [Forum] est le “maintenant” pendant lequel le pape François nous exhorte à passer aux actes », de dire Mme Diaz. « Même si je ne savais pas à quoi m’attendre, j’ai mis ma confiance dans le processus du Synode et j’ai été enthousiasmée de pouvoir cheminer avec les délégués et les organisateurs. »

M. San José a ajouté : « J’ai senti que j’avais tout d’abord la responsabilité d’écouter afin de mieux comprendre la situation des jeunes dans l’Église mondiale, mais aussi de parler courageusement de la situation des jeunes dans l’Église au Canada. »

Lorsque le Forum tirait à sa fin, Mme Diaz et M. San José ont tiré des leçons importantes pour tous les délégués. « Le fait même de tenir le Synode, ainsi que Christus vivit, montrent que l’Église déploie de grands efforts pour vraiment écouter les jeunes du monde entier », dit M. San José. « L’Église désire que les jeunes assument vraiment un rôle central, car sans eux, l’Église ne peut pas être pleinement elle-même. »

Les délégués ont également reconnu que le rôle des jeunes comme protagonistes ou défenseurs de l’Église sera essentiel pour mettre en œuvre les conclusions de Christus vivit. « Voir grand, commencer petit », affirme Mme Diaz. « Viser à avoir une Église vivante, commencer là où les jeunes sont déjà : répondre à ceux et celles qui vous entourent pour qu’ils puissent rencontrer le Christ; montrer aux prêtres, aux évêques et aux aînés que les jeunes veulent être formés et accompagnés; participer aux décisions importantes; être patients et inspirés par les saints et Jésus qui n’ont pas attendu avant d’interpeller les gens; et s’engager dans la politique. »

Mme Diaz et M. San José détermineront maintenant les meilleures façons d’appliquer l’expérience du Forum international des jeunes dans leur propre milieu en travaillant auprès des jeunes. « Je suis très inspiré à stimuler les jeunes qui me sont confiés dans mon contexte local en Colombie-Britannique », de dire M. San José. « Je sens que le Seigneur m’appelle à miser sur les jeunes et à leur offrir l’occasion de grandir. »

À Montréal, Mme Diaz indique que sa première étape consiste à parler aux jeunes. « La première chose que je me propose de faire est d’engager la conversation : créer un espace pour parler de cet incroyable désir de voir se produire un virage dans notre Église, tout d’abord, en écoutant et en rencontrant les jeunes là où ils sont, en retournant aux racines de notre foi et ensuite, avec le temps, en leur demandant comment cette question leur parle et en les invitant à exprimer leurs points de vue sur la manière de passer à l’action. »

Mme Diaz et M. San José seront présents à l’Assemblée plénière 2019 de la CECC, qui aura lieu du 23 au 27 septembre 2019 à Cornwall (Ontario), pour parler aux évêques du Canada de leur expérience à Rome.

À la clôture du Forum, et pour continuer à mettre l’accent sur les jeunes dans l’Église, le Saint-Père a annoncé les thèmes des célébrations de la Journée mondiale de la jeunesse pour les trois prochaines années :

2020 – Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi! (Luc 7, 14)
2021 – Relève-toi! Je t’ai destiné à être témoin de ce que tu as vu. (Actes 26, 16)
2022 – Marie se mit en route et alla avec empressement. (Luc 1, 39)

La Journée mondiale de la jeunesse est célébrée localement toutes les années dans les diocèses et les éparchies, et tous les deux ou trois ans à l’échelle internationale. Le pape François a annoncé à la fin de la Journée mondiale de la jeunesse 2019, à Panama, dans le pays du même nom, que la prochaine célébration internationale de la Journée mondiale de la jeunesse aura lieu à Lisbonne, au Portugal, en 2022.
Mise à jour le Jeudi, 08 Août 2019  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcanada fr quicklink
DP FR Quick






FaitesUnDon
Woman at the Well Photo
2019WeekofLifeandFamily FR
Amoris Laetitia Reflection Guide FR
wydcanada fr logo
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk2

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.