image44.jpg

L’Église déclare vénérable Marie-Élisabeth Turgeon, fondatrice des Sœurs du Saint-Rosaire, reconnue pour ses vertus héroïques

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Soeur_Marie-lisabeth_TurgeonMarie-Élisabeth Turgeon, fondatrice des Sœurs du Saint-Rosaire, vient d’être reconnue par l’Église pour ses vertus héroïques.  Née en 1840 à Beaumont, sur la Rive-Sud de Québec, sa communauté religieuse est aujourd’hui présente au Canada, aux États-Unis, au Honduras et au Guatemala.  Elle est la première personne de l’archidiocèse de Rimouski à qui l’Église a donné le titre de vénérable.  Mère Marie-Élisabeth (son nom en religion) est décédée le 17 août 1881.

Selon  la biographie fournie par sa communauté religieuse, Élisabeth a 15 ans quand son père meurt prématurément. Cinq ans plus tard, elle entre à l'École Normale Laval de Québec. Diplômée en 1862, elle enseigne à Saint-Romuald, ainsi que dans la paroisse Saint-Roch à Québec et également à Sainte-Anne-de-Beaupré. Le 3 avril 1875, à l'invitation de Mgr Jean Langevin, évêque du diocèse de Rimouski, elle se joint à un groupe de filles réunies, à la demande de l'évêque, dans le but de former des institutrices qualifiées pour les écoles des paroisses du diocèse de Rimouski.

Le décret reconnaissant ses vertus héroïques a été autorisé par le pape François.  Sa cause de béatification a d’abord été introduite par l’archidiocèse de Rimouski en 1989 et le décret d’ouverture de l’enquête canonique a été signé le 15 novembre 1990.

Biographie de Sœur Marie-Élisabeth Turgeon

Article dans le Catholic Register

Lien au site Internet de sa cause de canonisation

Mise à jour le Jeudi, 17 Octobre 2013  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcanada fr quicklink
DP FR Quick






FaitesUnDon
ResponsibleMinistry FR
Amoris Laetitia Reflection Guide FR
wydcanada fr logo
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille

dyk5

Les couleurs du site web représentent les symboles héraldiques officiels des évêques. La couleur verte correspond au "chapeau de sinople" (chapeau ecclésiastique) et aux six glands (de chaque côté) qui forment les tenants et le cimier des armoiries de chaque évêque tandis que l'or représente la croix processionnelle. Plus d'info...