image42.jpg

Le Dialogue de l’Église catholique romaine et de l’Église Unie a publié un rapport sur le changement climatique intitulé l’Espérance en nous

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

pexels photoLe Dialogue de l’Église catholique romaine et de l’Église Unie a publié un rapport sur le changement climatique intitulé l’Espérance en nous. Depuis octobre 2012, le Dialogue de l’Église catholique romaine et de l’Église Unie du Canada s’est réuni huit fois pour examiner les réponses de nos Églises à la crise écologique, en portant une attention particulière au changement climatique. Le rapport explore les ressources spirituelles de notre tradition commune pour faire face au changement climatique et travailler pour la justice écologique. Sans fermer les yeux sur les dangers réels des crises écologiques, le dialogue offre une vision d’espérance fondée sur notre foi chrétienne commune, voulant qu’une nouvelle relation entre l’humanité et la création soit possible. Le rapport affirme :

« Nous tenons donc fermement les deux pôles d’une seule et même vérité paradoxale. D’un côté, nous avons la responsabilité, comme chrétiennes et chrétiens, d’agir dans la fidélité même si nos actions nous semblent modestes, voire insignifiantes. De l’autre, le fondement de notre espérance ne se trouve pas en nous, mais en ce qui survient lorsque nous perdons espoir en nos propres moyens et que nous faisons confiance à Celui par qui toutes choses sont venues à l’existence et en qui elles arriveront toutes à leur achèvement. Cette espérance sait que la résurrection existe par-delà la mort et le tombeau. Nous vivons l'espérance non pas comme une possession ou une réalisation assurée, mais comme un don mystérieux que nous recevons encore plus pleinement lorsque nous la traduisons en action. »

De plus, le rapport traite de questions fondamentales telles que les suivantes : Quelle est notre théologie de la création, de la terre et de la place que nous y tenons, ainsi que de l’environnement et de son avenir? À la lumière de notre situation actuelle, quelles sont les questions majeures pour les Églises aujourd’hui et demain? En particulier, que devraient faire nos deux Églises, ensemble et avec d’autres? Le dialogue a indiqué les points d’entente trouvés concernant ces importantes questions, mais il a aussi signalé les aspects sur lesquels les points de vue sont différents ou sur lesquels un dialogue ou une compréhension plus approfondis sont nécessaires. L’encyclique du pape François Laudato Sí : Sur la sauvegarde de la maison commune et la déclaration de foi de l’Église Unie du Canada, A Song of Faith, ont été de riches ressources pour le dialogue et sont pleinement reflétées dans le rapport.

Le rapport l’Espérance en nous a été précédé par un service de prière œcuménique lancé par le dialogue en février 2017 et intitulé Vigile « Une heure pour la Terre ». L’heure pour la Terre est le fruit d’un mouvement populaire qui a pris naissance en 2007 à Sydney, en Australie. Son objectif est de conscientiser davantage à la consommation d’énergie. La Vigile « Une heure pour la Terre » a été préparée par le dialogue afin d’être utilisée pour l’heure pour la Terre en mars 2017. Cette ressource continue d’être offerte à nos Églises, à nos partenaires œcuméniques et à nos vastes réseaux pour promouvoir l’heure pour la Terre comme une célébration et un engagement à agir avec compassion pour le bien-être de la création.

Le Dialogue de l’Église catholique romaine et de l’Église Unie du Canada est parrainé par la Conférence des évêques catholiques du Canada et l’Église Unie du Canada.

Lien au rapport l’Espérance en nous (PDF)

Mise à jour le Lundi, 23 Juillet 2018  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcanada fr quicklink
DP FR Quick






FaitesUnDon
2013collection fr
2018synod fr
WMOF2018-Dublin-Ireland
Amoris Laetitia Reflection Guide FR
wydcanada fr logo
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.