image31.jpg

La CECC tient son tout premier forum avec des réprésentants des associations catholiques nationales

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Ottawa (CECC) -- Une quinzaine de personnes représentant diverses associations catholiques nationales ont répondu à l'invitation qui leur avait été faite par la Commission épiscopale pour les relations avec les associations de prêtres, de religieux et religieuses, et de laïques de participer à un forum, les 20 et 21 juin dernier, à Ottawa.

Ce forum visait d'une part à permettre aux associations d'échanger avec la Commission sur leurs préoccupations et leurs activités, et d'autre part à se pencher sur les divers aspects de la co-responsabilité en Église.

Les quatre évêques présents, Mgr James MacDonald, archevêque de Saint John's et président de la Commission, Mgr Jean-Guy Hamelin, évêque de Rouyn-Noranda, Mgr Jacques Berthelet, évêque auxiliaire de Saint-Jean-Longueuil, et Mgr Terrence Prendergast, évêque auxiliaire de Toronto, ont écouté avec beaucoup d'attention les observations et les recommandations soulevées par les participants.

Pour Madame Louise Boisvert, de la Conférence canadienne des Instituts séculiers et des associations de vie consacrée séculière, ce forum tombait à point puisqu'il lui a permis de sensibiliser les participants et participantes à une réalité grandement ignorée dans l'Église, celle de la consécration séculière. «Trop souvent hélas, on passe sous silence cette nouvelle forme de consécration», a-t-elle déclaré. «Nous sommes pourtant une présence d'Église au sein du monde. Le meilleur service que l'on pourrait rendre à la vocation séculière serait d'en parler.

Bien des laïques cherchent leur place dans les mécanismes décisionnels et dans les ministères de l'Église. Ils semblent toutefois oublier que c'est au coeur du monde que leur vocation de baptisés doit se vivre. Il y a toute une réappropriation à faire en ce sens.»

Madame Shirley Scalletta, vice-présidente de la Conférence des associations laïques catholiques du Canada, un organisme qui a de sérieux problèmes de recrutement, s'est interrogée sur la co-responsabilité en Église. «Nous croyons fermement qu'il y a une volonté réelle au sein de l'Église catholique au Canada de trouver des voies de participation pour les laïques. La façon d'y arriver n'est pas encore claire, mais la vision y est.»

Soulignant que la mission de l'Église est autant l'affaire des laïques que des évêques, Mgr Jean-Guy Hamelin a insisté sur le partage des responsabilités qui disent mieux, selon lui, ce qu'on entend par co-responsabilité. «Les laïques sont présence d'Église dans le monde. C'est un rôle qu'ils peuvent remplir mieux que quiconque et revêt une grande importance. Cela ne doit pas cependant leur faire minimiser les responsabilités qu'ils doivent assumer au sein même de l'Église.»

Les prêtres et les communautés religieuses étaient également représentés à ce forum et ont pu s'exprimer sur les questions propres à leur réalité. Mgr Michael Buyachok, un prêtre de l'Église catholique ukrainienne et président de la National Federation of Councils of Priests, une association regroupant environ 2 500 prêtres de quelque 42 diocèses du Canada anglais, a tenu à préciser qu'en dépit des apparences, les prêtres vivent leur sacerdoce dans la joie et la sérénité. «Contrairement à l'impression que donnent les médias, les prêtres se portent très bien. Afin qu'ils puissent exercer le travail spirituel auquel ils sont appelés et être véritablement des hommes de Dieu, l'Église y gagnerait toutefois à libérer les prêtres de tâches administratives qui sapent leurs énergies et prennent le gros de leur temps.»

Quant à elle, Soeur Hélène Robitaille, secrétaire générale de la Conférence religieuse canadienne, a mentionné l'esprit d'ouverture qui caractérise aujourd'hui le monde religieux. «Pendant trop longtemps les congrégations religieuses ont gardé leur charisme pour elles-mêmes. La réalité est maintenant tout autre et celles-ci partagent à la fois leur formation et leur charisme avec tout le Peuple de Dieu. Les divers regroupements d'associés propres à de nombreuses communautés religieuses en font d'ailleurs foi.»

En plus de témoigner des difficultés et des réussites de chacune de leurs associations, c'est un véritable portrait de l'Église catholique au Canada que les participants ont brossé au cours du forum. Il restera aux membres de la Commission épiscopale de réfléchir aux nombreux points qui y ont été soulevés. Pour l'instant, aucun engagement n'a été pris envers la tenue d'un autre forum.

«Les gens devront d'abord retourner à leurs associations et faire un compte rendu de ce qui a été discuté ici», de souligner Mgr McDonald. «Pour sa part, la Commission devra prendre une décision sur ses orientations futures. Quoi qu'il en soit, ce forum a été profitable à tous ceux et celles qui y ont participé. Sans être parfait, il a été couronné de succès. Pour ma part, j'en sors convaincu que l'Esprit Saint n'a pas abandonné son Église. Nous devons poursuivre notre route en ayant la certitude que l'Esprit de Dieu est avec nous.»

Mise à jour le Mardi, 15 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.