image47.jpg

Message à l'occasion du 20ième anniversaire de l'annexion du Timor Oriental par l'Indonésie

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Ottawa - À l'occasion du 20ième anniversaire de l'occupation du Timor oriental par l'Indonésie, les membres de la Commission épiscopale des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada désirent exprimer leur solidarité et leur appui au peuple du Timor oriental qui revendique la reconnaissance de ses droits fondamentaux.

Luttant pour la reconnaisssance de ses droits politiques, économiques, sociaux et culturels depuis cette annexion faite contre son gré et qui n'est pas reconnue par la Communauté internationale, ce peuple a fait face à la dure répression des forces armées indonésiennes.

Malgré les appels répétés de la Communauté internationale en faveur d'un règlement négocié de ce conflit, le gouvernement indonésien, qui, en 1992, a consenti timidement à la tenue de discussions, hésite encore à s'engager résolument dans des pourparlers avec les représentants du peuple du Timor oriental.

Concients de la complexité de ces pourparlers, nous invitons de nouveau le gouvernement du Canada à manifester son appui à une solution négociée de ce conflit. Nous l'invitons plus particulièrement à:

exercer des pressions politiques, diplomatiques, commerciales et financières au plan multilatéral et bilatéral, afin d'inciter les autorités indonésiennes à opter clairement pour une solution politique au conflit et à s'engager à négocier de bonne foi avec les représentants du peuple du Timor oriental;

acheminer son aide extérieure par l'entremise des organisations non gouvernementales;

exiger le retrait des forces de sécurité indonésiennes du Timor oriental;

cesser l'émission de permis d'exportation d'équipement et de technologie militaires vers l'Indonésie;

dénoncer et condamner les violations des droits humains dont les militaires indonésiens sont régulièrement responsables;
exiger du gouvernement indonésien qu'il cesse la répression qui a fait de trop nombreuses victimes.

Les pasteurs et les fidèles du peuple de Dieu du diocèse de Dili n'ont pas été épargnés: harcèlements, arrestations, détentions prolongées, interrogatoires de responsables d'oeuvres diocésaines et de pasteurs, sans oublier des assassinats, au nombre desquels le plus célèbre est sans doute le massacre qui eut lieu au cimetière de Dili, en novembre 1991.

Nous désirons souligner le travail pastoral et le rôle essentiel de Mgr Belo et de ses diocésains qui dénoncent les abus des militaires indonésiens et qui s'efforcent de faire progresser les pourparlers afin de trouver une solution qui respecte les droits du peuple du Timor oriental.

Nous louons leurs efforts accomplis dans des conditions souvent très difficiles et nous les assurons de notre solidarité et de nos prières. Nous invitons les membres des communautés chrétiennes du Canada à se renseigner sur cette situation, à faire pression sur leur député afin qu'il exige du gouvernement du Canada qu'il intervienne énergiquement auprès des autorités indonésiennes.

Nous les invitons également à joindre leur prière à la nôtre pour nos frères et soeurs du diocèse de Dili qui, inspirés du message de justice et de paix que nous a légué le Seigneur, oeuvrent à la construction d'un monde plus juste et plus fraternel.

+François Thibodeau, cjm Évêque d'Edmundston
Président de la Commission épiscopale des affaires sociales
Conférence des évêques catholiques du Canada

Mise à jour le Mardi, 15 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk1

Monseigneur Vincent Nguyen est devenu le premier évêque canadien originaire de l'Asie orientale. Son arrière grand-père est un martyre vietnamien.