image25.jpg

Les évêques canadiens demandent au Saint-Père d'attribuer le titre de docteur de l'église à Sainte Thérèse de Lisieux

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Ottawa (CECC) -- Dans une lettre remise en main propre à Sa Sainteté le pape Jean-Paul II par son président, Mgr Francis J. Spence, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) formule le souhait que sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus reçoive le titre de Docteur de l'Église.

«Les évêques du Canada», peut-on lire dans la lettre, «estiment que s'appliquent de manière originale et claire à sainte Thérèse de Lisieux les critères énoncés par votre prédécesseur de vénérée mémoire, Paul VI, à l'occasion de la proclamation de sainte Thérèse d'Avila et de sainte Catherine de Sienne comme Docteurs de l'Église: pertinence du message; authenticité et vigueur du témoignage de foi; liaison avec l'expérience et la pratique personnelle.»

Cette demande de la CECC, entérinée par la majorité des évêques canadiens à l'occasion de leur dernière Assemblée plénière, s'ajoute à celles de plus de 30 autres Conférences épiscopales, dont celles de France, d'Espagne, de Suisse, du Brésil, du Mexique et des États-Unis. L'année 1997 marquera le centième anniversaire du décès de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus au Carmel de Lisieux, en France.

Le titre de Docteur de l'Église est traditionnellement accordé à une personne déjà
canonisée en raison de sa grande sainteté, de sa science éminente ou d'une proclamation officielle, faite par le Pape ou par un Concile général. Le titre de Docteur ne réfère donc pas exclusivement à l'habileté d'une personne à expliquer la foi. Il atteste aussi de la profondeur et de l'authenticité de la doctrine de cette personne, de même que de la clarté et de la simplicité du message de foi transmis par cette
personne.

En 1970, pour la première fois le pape Paul VI proclamait deux femmes Docteurs de l'Église: sainte Thérèse d'Avila le 27 septembre et sainte Catherine de Sienne le 4 octobre. On comptait jusque là 30 Docteurs de l'Église, tous des hommes. Le Pape donnait alors trois raisons particulières de son geste: l'actualité et la permanence du message des deux saintes; le fait que ce témoignage provenait de femmes habilitées, tout autant que les hommes, par leur baptême à professer leur foi; et le caractère essentiellement spirituel et mystique de leur enseignement.

Le président de la CECC, Mgr Francis J. Spence, a profité de la récente visite qu'il effectuait auprès de la Curie romaine, du 10 au 15 novembre dernier, en compagnie du vice-président de la CECC, Monsieur le cardinal Jean-Claude Turcotte, et du Secrétaire général, M. Émilius Goulet, p.s.s., pour présenter personnellement au pape Jean-Paul II cette demande de l'épiscopat canadien en faveur de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

M. Gérald Baril
Service des relations publiques, CECC
(613) 236-9461
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. '; document.write( '' ); document.write( addy_text43578 ); document.write( '<\/a>' ); //--> Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mise à jour le Mardi, 15 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.