image44.jpg

Auprès de la Commission de restructuration des services de santé de l'Ontario : La CECC fait valoir le respect des droits de la minorité

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

M. Duncan Sinclair
Président Commission de
restructuration des services
de santé de l'Ontario
56, rue Wellesley Ouest, 12e étage
Toronto, Ontario
M5S 2S3

Monsieur Sinclair,

Dans le cadre de son Assemblée plénière annuelle, qui s'est déroulée à Niagara Falls, du 15 au 20 octobre dernier, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a adopté à l'unanimité la proposition suivante:

«Les pasteurs de l'Église n'ont pas à intervenir directement dans la construction politique et dans l'organisation de la vie sociale. Cette tâche fait partie de la vocation des fidèles laïcs, agissant de leur propre initiative avec leurs concitoyens» (Catéchisme de l'Église catholique, no 2442). Cependant, les pasteurs ont le devoir de rappeler aux pouvoirs publics que, à l'intérieur du souci du bien de tous, il leur revient de protéger et de défendre les droits des minorités dans une nation (Constitution du Concile Vatican II, Gaudium et Spes, no 59, §5; 73, §3). Cette préoccupation vaut, en particulier, pour des secteurs comme ceux de la santé et de l'éducation, où des droits fondamentaux sont en cause. Ainsi, au sujet de l'Hôpital Montfort d'Ottawa, les membres de la Conférence des évêques catholiques du Canada estiment que des droits importants de langue et de culture sont en cause pour les minorités francophones de l'ensemble du pays et qu'en conséquence la Commission de restructuration des soins de santé de l'Ontario devrait reconsidérer sa décision au sujet de l'avenir de cette institution.

Fondée en 1943, la Conférence des évêques catholiques du Canada est l'assemblée de tous les évêques catholiques du Canada. Grâce à elle, les quelque 130 évêques du pays, de rite latin et oriental, manifestent concrètement la responsabilité collégiale et l'activité collective de l'épiscopat canadien.

Nous vous remercions d'avance de l'attention que vous porterez à cette proposition de la CECC concernant l'avenir de l'Hôpital Montfort d'Ottawa. Quoique la décision de la Commission de restructuration repose essentiellement sur des considérations d'ordre administratif, les évêques catholiques du Canada sont convaincus que cette décision risque d'avoir des répercussions néfastes sur les droits des groupes minoritaires au Canada.

Veuillez agréer, Monsieur Sinclair, l'expression de notre très haute considération.

Mgr Peter Schonenbach, p.h.
General Secretary

Émilius Goulet, p.s.s.
Secrétaire général


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Lundi, 26 Juin 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.