image11.JPG

Commentaire sur le jugement de la Cour suprême du Canada dans la cause de M vs H

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) regrette vivement que, dans la cause de M vs H, la Cour suprême du Canada ait changé la définition de conjoint de sexe opposé. L’institution du mariage, de même que les termes qui y sont associés – tel celui de conjoint –, est profondément enracinée dans les cultures et les religions du monde entier et revêt une très grande importance non seulement pour les Catholiques romains mais aussi pour de nombreux Canadiens et Canadiennes.

N’y aurait-il pas une autre voie pour résoudre les contentieux entre des personnes qui ont vécu pendant une longue période dans une relation d’interdépendance ? Nous souhaitons que les gouvernements parviendront à donner réponse à ce jugement de la Cour et aux inquiétudes de nombreux Canadiens et Canadiennes pour qui la définition historique de conjoint est riche de sens.

Secrétariat général de la CECC


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Mercredi, 07 Juin 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.