image6.jpg

Deux jeunes Canadiens ont vécu les JMJ 2000 comme bénévoles

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(Rome – CECC)… Deux jeunes de la région de Montréal ont vécu une expérience unique à Rome en tant que bénévoles dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse 2000.

Tout comme 25 000 autres jeunes, Cédric Ouellette, de Saint-Eustache, et Thuy-Linh Nguyen, de Montréal, ont répondu à l’appel du pape Jean-Paul II. Ces jeunes bénévoles, appelés « volontaires » en Italie, ont contribué à assurer le succès de cette grande manifestation qui a réuni des centaines de milliers de participants.

Venus de tous les coins de la planète, une grande majorité étant d’origine italienne, ils occupaient diverses fonctions telles que responsables de l’accueil, agents d’information, interprètes, etc. Les bénévoles logeaient dans des écoles où ils se retrouvaient une vingtaine par chambre. Toutefois, comparativement à la majorité des pèlerins qui devaient coucher par terre dans des sacs de couchage, ils avaient un lit et une douche bien à eux.

Arrivés plus d’une semaine avant les pèlerins, Thuy-Linh et Cédric ont eu l’occasion de se familiariser avec les rouages de l’organisation afin d’être en mesure de mieux accomplir leur tâche. Ils ont pu rencontrer le Saint-Père sur la place Saint-Pierre, à Rome, le samedi 13 août.

Lorsque rencontrée à Rome, Thuy-Linh a confié que ce sont les JMJ de Paris qui lui ont donné le goût de vivre cet événement depuis l’intérieur. « Je trouvais plus excitant de faire partie des JMJ comme bénévole que comme pèlerin. Je voulais me rendre utile, donner l’eau aux pèlerins plutôt qu’attendre. Mais c’est quand même un pèlerinage en règle que nous avons fait. Il fallait faire preuve de patience et de charité envers ceux que nous devions servir», a-t-elle commenté en sous-entendant la chaleur torride et les attentes qui peuvent incommoder les participants.

Pour sa part, Cédric a vu dans cette aventure un moment privilégié pour approfondir sa foi. « Les JMJ m'ont permis de rencontrer d’autres jeunes avec qui j'ai pu échanger, même s’il était parfois difficile de bien communiquer en raison de la barrière de la langue. Ces instants passés comme volontaires m’ont permis de réfléchir à ma démarche de foi et d’obtenir quelques conseils. »

Thuy-Linh, qui étudie la théologie au Grand Séminaire de Montréal, n’en revient tout simplement pas de l’ampleur de ce rassemblement. « C’est comme les Jeux olympiques! Même que tu ne trouveras jamais autant de jeunes réunis pour un même événement. Dans l’Église catholique, il n’y a rien de comparable. La fête de Pâques sur la place Saint-Pierre n’attire pas autant de monde. »

« Et tous ces jeunes sont catholiques, a-t-elle poursuivi. On a l’impression de faire partie d’un événement de l’Église qui transcende le temps et l’espace, d’une grande fête, et que cette fête, on peut la réaliser tous ensemble. On vit vraiment un moment grandiose car en plus du Jubilé et en plus du fait que les JMJ se tiennent à Rome, on est en contact avec un événement historique de l’Église. »

Thuy-Linh Nguyen et Cédric Ouellette ont apprécié leur expérience de bénévoles aux JMJ 2000, à Rome

 


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Dimanche, 06 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk5

Les couleurs du site web représentent les symboles héraldiques officiels des évêques. La couleur verte correspond au "chapeau de sinople" (chapeau ecclésiastique) et aux six glands (de chaque côté) qui forment les tenants et le cimier des armoiries de chaque évêque tandis que l'or représente la croix processionnelle. Plus d'info...