image19.jpg

Les Journées mondiales de la jeunesse 2002 au Canada : Déclaration du Mgr Anthony G. Meagher Évêque auxiliaire de Toronto et Président du Comité catholique pour les Journées mondiales de la jeunesse 2002

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Aujourd'hui à Rome, le Pape Jean-Paul II a annoncé que les XVIe Journées mondiales de la jeunesse auront lieu à Toronto à l'été 2002. Nous tous, de l'Église catholique du Canada, sommes extrêmement fiers et reconnaissants que Sa Sainteté ait choisi notre pays comme hôte de cette célébration, une des plus importantes et des plus populaires manifestations de la foi dans le monde à l'heure actuelle.

Près de 500,000 jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans, provenant de quelque 150 pays, seront attendus à Toronto en juillet 2002, comme ce fut le cas à Rome cet été et à Paris en 1997. En ces deux occasions, la messe de clôture du Pape avait attiré, rappelons-le, des centaines de milliers de jeunes.

Événement catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) « appartiennent » désormais, de toute évidence, aux jeunes catholiques du monde entier. Néanmoins, les JMJ interpellent également tous les jeunes à qui le Saint-Père lance ce message fondamental : « Nous croyons en vous », « Nous vous aimons », « Nous avons besoin de vous ». Pour les organisateurs des JMJ 2002 à Toronto, ce message s'adresse à tous sans exception. Nous sommes tous faits à l'image de Dieu et nous sommes tous appelés à être frères et soeurs, enfants d'un même Père. Aussi, si Dieu le veut, les JMJ 2002 sauront toucher le coeur de tous, indépendamment de l'âge, comme ce fut le cas à Paris en 1997 et à Rome cette année. Elles offriront à nos jeunes frères et soeurs l'occasion de dire au monde la bonté qui les habite et l'espoir qu'ils représentent pour le monde de demain.

Un thème probable des JMJ 2002 sera "l'engagement" et ce qu'il implique pour l'amitié, l'amour, la famille, la paix, la justice, l'environnement et, surtout, la foi et la confiance en Dieu.

Les JMJ 2002 devraient durer de huit à dix jours et impliquer toutes les régions du Canada. Des jeunes de partout au monde seront accueillis dans les villes à travers le pays, par des jeunes catholiques d'ici. Durant leur séjour de trois ou quatre jours, ces jeunes partageront sur leur culture, leurs idéaux, leurs espoirs, leurs rêves, leurs prières et, particulièrement, sur le sens et l'importance de connaître et d'aimer Jésus.

Nous, les organisateurs canadiens des JMJ 2002, sommes très conscients que cet événement implique plus que la ville de Toronto et le Canada : il appartient à la jeunesse du monde entier. Nous espérons toutefois que ces XVIe Journées mondiales de la jeunesse comporteront quelque chose de spécifiquement canadien, tout en répondant au voeu émis par le Pape Jean-Paul II que les Églises catholiques du Canada, des États-Unis, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud arrivent à démontrer leur solidarité en tant qu'Église d'Amérique.

Après quelques jours passés dans les diverses villes et régions du Canada, les jeunes convergeront vers Toronto pour vivre quatre jours entre eux, en compagnie du Saint-Père et des évêques venus du monde entier. Les trois toutes premières journées seront consacrées à la prière et à la réflexion, à des célébrations de la foi et de la culture, à des échanges entre participants. Le site de l'Exposition nationale canadienne sera transformé en un village global pour la jeunesse, tout comme à Denver en 1993 à la même occasion.

Durant ces journées et les mois qui les précéderont, l'accent sera mis sur l'amour du prochain, un des volets du rassemblement. Concrètement, des jeunes seront appelés à travailler ensemble pour aider ceux qui sont dans le besoin. Ainsi les jeunes de professions de foi différentes seront-ils amenés à oeuvrer ensemble pour le bien d'autrui, en vertu d'idéaux communs.

Fait intéressant à noter, les craintes exprimées par les forces policières de Paris en 1997 et de Denver en 1993 quant aux risques d'un rassemblement si imposant de jeunes, ne furent pas fondées : contre toute attente en effet, le taux de criminalité avait chuté pour l'occasion.

Le point culminant des JMJ 2002 sera une vigile grandiose et émouvante tenue en plein air durant la soirée du samedi 27 juillet, suivie d'une grande messe pour tous, présidée par Sa Sainteté le Pape, le dimanche 28 juillet. La vigile et la messe auront lieu fort probablement à l'ancienne base aérienne de Downsview et seront accessibles au grand public.

Les Journées mondiales de la jeunesse 2002 étant un événement propre à l'Église catholique, elles seront tenues sous l'égide du Conseil pontifical pour le laïcat présidé par M. le cardinal James Francis Stafford à Rome. L'archidiocèse de Toronto, sous la conduite de M. le cardinal Aloysius Ambrozic, en sera l'hôte. Toutes les Églises catholiques du Canada seront impliquées dans ces JMJ. La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), sous la présidence de Mgr Gerald Wiesner, o.m.i., a mis sur pied un comité organisateur pour les JMJ 2002, dont je suis le Président. Le P. Thomas Rosica, c.s.b., a été nommé Directeur national des JMJ 2002 par ce même comité.

Bien entendu, cet événement ne saurait exister sans l'appui enthousiaste des jeunes. À partir d'aujourd'hui et jusqu'à la clôture des JMJ 2002, des centaines de jeunes catholiques – volontaires et salariés – vont s'impliquer à fond dans tous les aspects de la planification et de l'organisation des célébrations.Comme on l'imagine sans peine, le défi, d'une taille et d'une envergure égales à celles des Jeux olympiques, est énorme pour tous ceux concernés

Étant donné qu'il s'agit d'un événement religieux, l'Église catholique du Canada en assumera la responsabilité financière. Celle-ci est de taille. Cependant, comme il s'agit également d'un événement international prestigieux et de grande importance, qui aura des retombées significatives sur l'économie canadienne, ontarienne et torontoise, l'aide de ces trois palliers de gouvernement est attendue et a été promise. La vente des forfaits (qui incluront l'inscription, les repas et le transport) aux quelque 500 000 participants constituera la source principale de financement.

Le parrainage des entreprises s'avérera sans doute une autre source importante de financement, de même que les contributions des Canadiens et Canadiennes désirant exprimer ainsi leur solidarité avec les jeunes, "leur confiance en eux, leur amour pour eux et leur besoin d'eux".

Nous nous embarquons dans une mission à la fois grandiose et passionnante pour les deux prochaines années, d'ici juillet 2002. Que Dieu nous bénisse tous dans cette entreprise et qu'à son tour, celle-ci soit accueillie comme une bénédiction par tous.

Mgr Anthony G. Meagher Évêque auxiliaire de Toronto et Président du Comité catholique pour les Journées mondiales de la jeunesse 2002

20 août 2000

 

Mise à jour le Dimanche, 06 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk2

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.