image47.jpg

La journaliste montréalaise Christina Parsons termine un stage de deux mois à Radio-Vatican

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(Rome – CECC)… Les Journées mondiales de la jeunesse 2000 auront marqué la fin d’un merveilleux séjour de deux mois dans la Ville éternelle pour la journaliste montréalaise, Christina Parsons.

Choisie comme neuf autres candidats du Canada pour un stage de deux mois au projet Jubilaeum mis sur pied par Radio-Vatican dans le cadre du Grand Jubilé de l’An 2000, Christina avait accepté avec empressement l’invitation que lui avait faite la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), il y a déjà plusieurs mois, de vivre cette expérience unique durant l’année jubilaire. C’est ainsi que le 16 juin dernier, la rédactrice des nouvelles de la revue catholique anglaise du diocèse de Montréal, Catholic Times, a fait son entrée dans les studios de Radio-Vatican. Elle y a passé les huit dernières semaines à vivre une expérience qui a autant à voir avec les communications qu’avec la foi. «Jubilaeum est une expérience unique en son genre alors que durant une heure par jour, trois équipes, une francophone, une anglophone et une italienne, partagent le même temps d’antenne. Il s’agissait d’un grand défi à relever chaque jour en raison des différences culturelles qui existent entre les trois équipes.»

Chaque équipe était composée de trois membres qui, tour à tour, occupaient un rôle différent, jouant tantôt au reporter, à l’animateur, au recherchiste, au technicien. Les stagiaires avaient bien peu de temps à consacrer aux attractions touristiques innombrables dont regorgent Rome et l’Italie car la semaine de travail s’étend du lundi au samedi. «J’ai toutefois profité de tous mes dimanches pour visiter Rome, Naples, Florence et d’autres endroits, » a tenu à préciser Christina.

La Montréalaise a eu la chance extraordinaire de rencontrer le pape. «Durant les audiences du mercredi, nous étions dix du groupe de Jubilaeum à être sur la scène avec lui. Nous devions le saluer et je me disais que j’avais plein de choses à lui dire, que je le trouve extraordinaire, qu’il prie pour ma famille, etc. Mais quand je lui ai donné la main, je ne savais plus quoi dire, j’avais l’air d’une enfant de cinq ans. J’étais émerveillée. Il m’a regardé dans les yeux et j’ai senti sa présence très sainte, son regard très intense et rempli d’amour», a-t-elle raconté encore marquée par cette rencontre bouleversante.

Elle repart maintenant à Montréal avec une joie renouvelée. «Ma foi a été très nourrie durant mon séjour ici alors que j’ai rencontré des gens exceptionnels ayant de grandes convictions. J’ai désormais des amis, des vrais, partout dans le monde. J’ai vécu une expérience de l’Église universelle et je suis bénie d’avoir eu cette opportunité. Ça m’a pris du temps à le croire comme ça va me prendre du temps à m’habituer de ne pas passer sur la place Saint-Pierre tous les jours.»

À Rome, durant les JMJ, Christina Parsons converse avec Erik Pirro, le responsable du groupe de Montréal

 


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Dimanche, 06 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.