image1.jpg

Deux évêques auxiliaires nommés à Toronto

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(Ottawa-CECC)… Sa Sainteté le pape Benoît XVI nomme aujourd’hui deux évêques auxiliaires à l’Archidiocèse de Toronto : les abbés William Terrence McGrattan et Vincent Nguyen. Dans leur nouveau ministère épiscopal, ils seront appelés à assister Mgr Thomas Collins, archevêque du diocèse. Ces nominations portent à quatre le nombre d’évêques auxiliaires à Toronto, John A. Boissonneau et Mgr Peter J. Hundt agissant présentement à ce titre.

mcgrattan.jpgNé le 19 septembre 1956, à London, l’abbé William Terrence McGrattan a étudié à St. Peter’s Seminary, à London, y obtenant une maîtrise en divinité. Après son ordination presbytérale, le 2 mai 1987, il poursuit ses études à l’Université pontificale grégorienne, où, en 1992, il obtient une licence en théologie. Après avoir rempli de nombreuses fonctions au Centre diocésain de London, il est nommé, en 1997, recteur de St. Peter’s Seminary, poste qu’il occupe depuis.

nguyen.jpgNé au Vietnam le 8 mai 1966, l’abbé Vincent Nguyen a immigré au Canada en 1984. Il est diplômé d’un baccalauréat en génie électrique et d’une maîtrise en divinité de St. Augustine’s Seminary, à Toronto. L’abbé Nguyen a été ordonné prêtre le 9 mai 1998 et a ensuite poursuivi ses études à Rome, obtenant une licence en Droit canonique de l’Angelicum. Depuis septembre 2009, il occupe le poste de chancelier de l’Archidiocèse de Toronto ainsi que celui de modérateur de la Curie archidiocésaine.

L’archidiocèse de Toronto compte 286 prêtres diocésains, 433 prêtres religieux, 119 diacres permanents, 651 religieux et religieuses et 59 agents laïcs de pastorale au service d’une population de plus de plus de 1 626 465 catholiques répartis dans 244 paroisses et missions.


Fiche documentaire

Procédure de sélection d’un évêque

Tous les trois ans au moins, les évêques d’une province ecclésiastique se réunissent pour dresser la liste des prêtres considérés comme aptes à l’épiscopat. Cette discussion se limite aux mérites des prêtres qui sont proposés par leurs évêques comme candidats éventuels à l’épiscopat. Après la réunion, la liste est envoyée au Nonce apostolique au Canada (ayant sa résidence à Ottawa) lequel, à son tour, transmet la liste au Saint-Siège (Vatican).

Lorsqu’un évêque auxiliaire doit être désigné, l’évêque diocésain formule ses recommandations et prépare une liste d’au moins trois candidats appartenant ou non au diocèse. Il envoie cette liste au Nonce apostolique qui la fait suivre au Saint-Siège après l’avoir examinée et y avoir ajouté son propre avis. Cette liste peut inclure des candidats du diocèse même de l’évêque, des candidats dont ont discuté les évêques de la province ecclésiastique à laquelle il appartient, ou encore des noms de candidats choisis par l’évêque et qui apparaissent pour la première fois sur la liste.

La « terna » est la liste réduite de trois noms arrêtée par le Saint-Siège. Lorsque la « terna » est fixée, le représentant du pape, le Nonce apostolique, reçoit pour instructions d’entreprendre une procédure d’enquête approfondie sur les compétences épiscopales de chacun des candidats y figurant. Cette procédure prend en moyenne de deux à six mois. Des opinions confidentielles sont sollicitées par lettres et autres documents auprès de ceux qui ont travaillé en étroite collaboration avec les candidats proposés. Lorsque le Nonce apostolique a terminé son enquête, il communique le rapport final contenant ses recommandations au Saint-Siège, habituellement à la Congrégation pour les Évêques.

La responsabilité essentielle de la Congrégation pour les Évêques est d’étudier toute la documentation que le Nonce apostolique a fournie au Saint-Siège et de donner un avis au Saint-Père qui, seul, décide de la nomination d’un évêque. La Congrégation pour les Évêques remplit cette mission au cours d’une réunion à laquelle sont soumises les informations communiquées par le Nonce apostolique. Pendant cette réunion, plusieurs nominations épiscopales peuvent être discutées qui concernent l’Église universelle. L’avis du Cardinal Préfet et des évêques membres de la Congrégation est ensuite transmis au Saint-Père. Le Saint-Père prend alors sa décision. Pour cette prise de décision, le Saint-Père n’est pas lié par l’avis qui lui est soumis.

Lorsque le Saint-Père a arrêté sa décision, le Préfet de la Congrégation pour les Évêques en informe le Nonce apostolique et ce dernier contacte le candidat choisi pour lui demander s’il acceptera la nomination. Le Nonce informe officiellement l’évêque et le candidat, par lettre, de la nomination tout en demandant la plus stricte confidentialité sur cette information jusqu’à ce que le Vatican en fasse l’annonce officielle.

Mise à jour le Lundi, 23 Novembre 2009  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk5

Les couleurs du site web représentent les symboles héraldiques officiels des évêques. La couleur verte correspond au "chapeau de sinople" (chapeau ecclésiastique) et aux six glands (de chaque côté) qui forment les tenants et le cimier des armoiries de chaque évêque tandis que l'or représente la croix processionnelle. Plus d'info...