image11.JPG

La réorganisation du personnel à la CECC

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

cecccccbLa Conférence des évêques catholiques du Canada a publié aujourd’hui le commentaire suivant à propos de la récente réorganisation de son personnel :

(CECC – Ottawa)… La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) complète en ce moment la seconde phase de son processus de restructuration prévu en trois étapes qui se poursuivra encore plusieurs années. Dans la première phase, la gouvernance de la Conférence a été révisée. Ceci a eu pour effet la réorganisation de ses Commissions, Comités et structures dirigeantes. La seconde phase consistait à adapter les besoins en personnel de cette nouvelle structure, ce qui a entraîné l’élimination de dix-huit postes et la création de trois nouveaux postes. La troisième phase prévoit la révision de la politique de financement ainsi que celle des règlements institutionnels. Les objectifs de cette restructuration sont de rendre la CECC plus efficace, moins coûteuse et mieux outillée, afin de mettre en œuvre les projets pour lesquels les évêques du Canada se sont engagés tous ensemble, mais aussi de soutenir chacun d’entre eux dans l’accomplissement de leur ministère dans leur diocèse respectif.

Des reportages récents ont insisté particulièrement sur l'élimination d'un poste, celui de conseiller en justice sociale. Cette décision a été interprétée comme le désengagement de la CECC en matière de justice sociale. Bien au contraire, la CECC demeure préoccupée par les questions de justice sociale, non seulement au Canada, mais partout à travers le monde. Lors du dernier Synode des évêques à Rome, l’un des membres de notre Conférence a souligné le fait qu’un « lien intime existe entre l’annonce de l’Évangile et le service de la justice et la paix. » C’est pourquoi, il y a plusieurs années, lors de la révision de la gouvernance, les évêques ont choisi de garder la Commission pour la justice sociale, connue aujourd'hui sous le nom de la « Commission pour la justice et la paix », comme l’une des trois Commissions nationales.

Les évêques du Canada continuent de mettre l’accent sur les priorités de la justice et de la paix tout en encourageant le gouvernement du Canada sur une foule de questions qui ont trait à la justice sociale. Ainsi, lors de la dernière Assemblée plénière de la CECC,  deux exposés sur la situation économique actuelle ont été faites; de plus, le ministre Jason Kenney est venu échanger avec les évêques sur différentes questions, dont celles des réfugiés et de l’immigration. La CECC poursuit son travail en collaboration avec les autres Églises canadiennes et l'Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix. De plus, la CECC entretient des relations actives avec les organismes internationaux de justice sociale, y compris le Conseil pontifical Justice et Paix, le Conseil pontifical Cor Unum et Caritas Internationalis. Grâce à cette restructuration, les évêques du Canada souhaitent être en mesure de répondre de façon plus opportune et plus efficace aux nombreux enjeux actuels relatifs à la justice sociale.

16 novembre 2012

Mise à jour le Vendredi, 16 Novembre 2012  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.