image28.jpg

Lettre conjointe au gouvernement fédérale sur la situation au Burundi

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

L'Honorable Lloyd Axworthy
Ministre des Affaires Étrangères
et du commerce international

L'Honorable Pierre Pettigrew
Ministre de la Coopération
internationale et ministre responsable de la Francophonie

Chambre des Communes
Gouvernement du Canada
Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Messieurs,

Nous vous écrivons afin de vous faire part de notre grande inquiétude face à ce qui se passe au Burundi. Ce pays est au bord du gouffre; depuis plusieurs mois, on assiste à une dérive ethnique qui balaie toutes les résistances sur son passage. Il n'est plus possible aujourd'hui pour des organisations ou des individus d'exprimer des positions critiques ou des approches modérées. Les personnes qui lancent des appels pour la paix au Burundi sont vues comme des traîtres par les extrémistes d'un côté ou de l'autre, et on les assassine. L'assassinat de Mgr Ruhuna, archevêque de Gitega, peut être interprété dans ce sens; il était connu pour ses condamnations de toutes les violences. Il s'ensuit que les fanatiques de part et d'autre occupent tout l'espace, les modérés ont peur et se taisent.

La situation interne est bloquée au Burundi, et à moins de pressions externes, nous craignons fort que la situation évolue vers un bain de sang. Aussi, nous croyons qu'il faut immédiatement engager des actions pour appuyer les éléments modérés de la population qui sont prêts à négocier et pour marginaliser les extrémistes qui, des deux côtés, jettent de l'huile sur le feu. Dans ce sens, nous invitons le gouvernement canadien à considérer les recommandations suivantes:

  1. continuer à soutenir les initiatives qui visent à rétablir la légalité au Burundi, comme l'embargo économique instauré par les pays de la région dans le but d'amener toutes les parties impliquées dans la crise actuelle à négocier. Cet embargo doit cependant être assorti de mesures d'exceptions pour l'aide humanitaire;
  2. demander au Conseil de Sécurité l'imposition d'un embargo sur les armes à l'encontre de tous les belligérants;
  3. appuyer financièrement et logistiquement les pays de la région des Grands-Lacs en vue de la mise en oeuvre de la résolution du sommet d'Arusha du 25 juin dernier qui prévoit une assistance étrangère au Burundi afin d'arrêter les massacres et d'y rétablir la sécurité pour tous les Burundais et Burundaises;
  4. afin de commencer à mettre fin à l'impunité généralisée qui gangrène le Burundi, le gouvernement canadien pourrait prendre une initiative au sein de l'ONU pour qu'une procédure judiciaire internationale soit intentée contre les personnes mises en cause par le rapport de la Commission d'enquête internationale sur l'assassinat du Président Ndadaye et les massacres qui ont suivi.

Nous reconnaissons les efforts du gouvernement canadien pour continuer à trouver des solutions équitables et durables dans la région et c'est dans cette perspective que nous souhaitons collaborer chacun, chacune à notre niveau à l'établissement de la paix.

+ Monseigneur Francis J. Spence
Archevêque de Kingston
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

Monsieur Fabien Leboeuf
Directeur général de Développement et Paix

Madame Suzanne Loiselle
Directrice générale de l'Entraide Missionnaire


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Jeudi, 17 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk2

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.