image5.jpg

1er anniversaire de la mort de Mgr Gerardi : Lettres du cardinal Jean-Claude-Turcotte aux présidents du Guatemala et de la Conférence épiscopale du pays

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Son Excellence M. Alvaro Arzú Irigoyen
Président de la République de Guatemala
Palacio Nacional
6a. Calle y 7a. Avenida, Zona 1
Ciudad de Guatemala, Guatemala

Excellence,

Les membres du Conseil permanent de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CÉCC) ont convenu à l'unanimité que je vous écrive à l'occasion du premier anniversaire de l'assassinat de l'évêque auxiliaire à Guatemala, Mgr Juan José Gerardi Conedera.  Cet anniversaire, le lundi 26 avril 1999,  sera souligné par des prières et des liturgies spéciales dans le Canada tout entier et le témoignage de Mgr Gerardi sera rappelé avec ferveur.

À l'approche de cet événement, les évêques du Canada ont fait leurs les paroles écrites par les évêques de la Conférence épiscopale du Guatemala en souvenir de leur regretté collègue dans un message spécial publié au mois d'octobre dernier:

« Mgr Gerardi est pour nous un exemple de pasteur qui, d'abord à Verapaz, ensuite au Quiché et finalement dans le diocèse de Guatemala, a su se consacrer avec sensibilité, sagesse et constance à sa tâche pastorale.  Il fut aussi un défenseur infatigable de la dignité de la personne humaine, surtout lorsqu'il était à la direction de l'Office des droits humains de l'archevêché de Guatemala.  Malgré les difficultés et le risque inhérent à cette fonction, il s'est efforcé de faire briller la lumière de la vérité sur les pages probablement les plus obscures et terribles de l'histoire de notre patrie, en donnant l'élan au projet de Récupération de la Mémoire Historique (REMHI).  Il cherchait à guérir la blessure profonde qui se trouve au coeur d'un grand nombre de Gualtémaltèques et d'ouvrir ainsi le chemin à une authentique réconciliation.»

Au nom des évêques du Canada, nous vous demandons bien  respectueusement de faire tout en votre pouvoir pour faire avancer l'enquête devenue très embarrassante sur l'assassinat de Mgr Gerardi, de sorte que la vérité sur ce triste événement soit faite dans les plus brefs délais.  De plus, nous attendons de la part de votre gouvernement une réponse positive aux recommandations de la Commission de Clarification Historique (CEH), pour ainsi donner un nouveau souffle de vie au processus de paix.

Nous joignons nos prières en ce moment à celles de nos confrères évêques du Guatemala et de tous les citoyens du Guatemala et du Canada qui travaillent pour la paix et la justice.  Suivant l'exemple de Mgr Gerardi, nos prières font écho à l'épître de saint Jacques (3, 18): « Le fruit de la justice est semé dans la paix pour ceux qui font oeuvre de paix ».

Sincèrement vôtre en Notre Seigneur,

+ Jean-Claude Cardinal Turcotte
Archevêque de Montréal
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

c.c.: Honorable Lloyd Axworthy, Ministre des Affaires étrangères
Son Excellence M. Jorge Skinner-Klee, Ambassadeur du Guatemala au Canada


Son Excellence Mgr Jorge Mario Avila del Aguila
Évêque de Jalapa
Président de la Conférence épiscopale de Guatemala
Apartado 1698 01901
Ciudad de Guatemala

Excellence,

« Si le grain de blé qui tombe en terre ne meurt pas, il reste seul; si au contraire il meurt, il porte du fruit en abondance » (Jn 12, 24).  Ces paroles du Seigneur Jésus nous reviennent spontanément à l'esprit, alors que votre Église s'apprête à célébrer, le 26 avril prochain, le premier anniversaire de la mort brutale du regretté Mgr Juan José Gerardi Conedera.

L'image familière de la semence qui meurt pour susciter une ample moisson évoque le mystère de l'abaissement et de  l'élévation du Seigneur; en effet, la passion et la mort de Jésus débouchent sur la fécondité de la résurrection.  Après le service qui l'a conduit jusqu'à la croix, Jésus entre dans la gloire à laquelle il veut associer ses disciples.

Mgr Gerardi, comme le soulignait si bien votre Conférence épiscopale, le 22 octobre dernier, « fut un défenseur infatigable de la dignité de la personne humain, surtout lorsqu'il était à la direction de l'Office des droits humains de l'archevêché de Guatemala.  Malgré les difficultés et le risque inhérent à cette fonction, il s'est efforcé de faire briller la lumière de la vérité sur les pages probablement les plus obscures et terribles de l'histoire de [votre] patrie, en donnant l'élan au projet de Récupération de la Mémoire Histoire (REMHI)».

Pour « faire briller la lumière de la vérité » à la suite du Christ, il faut la force du témoin prêt à donner sa vie.  Comme un authentique serviteur, Mgr Gerardi s'est mis à la suite de Jésus sans s'attacher à sa propre vie.  Aussi a-t-il eu part à sa mort et sa résurrection; il brille maintenant de la lumière du Christ ressuscité.

Excellence, à la veille d'un anniversaire qui remémore inévitablement des jours pénibles, l'Église qui est au Canada s'unit à l'Église-soeur qui est au Guatémala pour offrir au Seigneur le don précieux de la vie de Mgr Gerardi comme un sacrifice agréable en faveur du pardon et de la réconciliation de tout le peuple noble et généreux du Guatemala.

Avec l'expression de mon entière solidarité en Notre Seigneur.

+ Jean-Claude Cardinal Turcotte
Archevêque de Montréal
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Jeudi, 17 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk5

Les couleurs du site web représentent les symboles héraldiques officiels des évêques. La couleur verte correspond au "chapeau de sinople" (chapeau ecclésiastique) et aux six glands (de chaque côté) qui forment les tenants et le cimier des armoiries de chaque évêque tandis que l'or représente la croix processionnelle. Plus d'info...