image6.jpg

Appel du président de la CECC aux Catholiques du Canada pour qu'ils viennent en aide aux populations de la Corne d'Afrique

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Chers frères et sœurs dans le Christ,

Les autorités religieuses de la Corne de l'Afrique ont récemment demandé aux évêques catholiques du Canada d'offrir toute aide susceptible de soulager les victimes de la sécheresse et de la guerre dans cette région du monde.

Entre 16 et 20 millions de personnes habitant la région appelée la «Corne de l'Afrique» sont actuellement menacées par la famine. C'est en Éthiopie que l'on trouve le plus de victimes potentielles, alors que huit millions de personnes sont à risque. Certaines régions du pays n'ont pas eu de pluie depuis trois ans. Deux millions de personnes sont en danger en Somalie, à Djibouti et en Érythrée. Six millions sont menacées au Soudan, au Kenya en Tanzanie, au Burundi, au Rwanda et en Ouganda. Par ailleurs, ces pays comptent quelque 2,5 millions de réfugiés qui ne peuvent pas subvenir à leurs propres besoins.

Les victimes de cette tragédie sont principalement les femmes et les enfants. Lors de sécheresse, les hommes quittent pour les grandes villes, à la recherche de travail, laissant derrière eux femmes et enfants. Lorsque l'eau et la nourriture viennent à manquer, les femmes quittent leurs villages et partent à la recherche d'aide humanitaire. La sécheresse a aussi contraint des familles à vendre leur bétail et à se nourrir des semences nécessaires à la prochaine récolte. Les conditions sanitaires et alimentaires se détériorent rapidement et des enfants meurent de maladies liées à la malnutrition, comme la rougeole, la diarrhée ou la pneumonie.

La Corne de l'Afrique fait partie des régions les plus pauvres du monde et ses pays croulent sous le poids de la dette extérieure. À lui seul, le gouvernement d'Éthiopie a une dette de plus de dix milliards de dollars, ce qui équivaut à 131% de son PNB. Le service de la dette accapare deux fois plus d'argent que l'éducation primaire.

Bien que la sécheresse est la cause principale de la pénurie alimentaire qui se vit là-bas, les conflits régionaux ne font qu'aggraver cette situation. La reprise des hostilités entre l'Éthiopie et l'Érythrée ont conduit 58 000 Érythréens à chercher asile au Soudan et on estime qu'actuellement quelque 750 000 personnes sont déplacées à l'intérieur même des frontières du pays. Les déplacés sont majoritairement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Plusieurs n'ont ni abri, ni nourriture, ni installations sanitaires. Quant à la guerre qui sévit au Soudan depuis 15 ans, elle aura condamné 375 000 personnes à l'exil et quatre millions d'autres à errer à l'intérieur des frontières.

Les évêques catholiques d'Éthiopie et d'Érythrée insistent pour que les pays occidentaux accentuent leurs pressions afin que l'on réunisse les conditions nécessaires à la paix et à la réconciliation. Quant aux évêques du Soudan, ils encouragent toutes les initiatives prônant la paix entre les groupes au sud et entre le nord et le sud du pays.

L'appel que je vous transmets aujourd'hui est une réponse à une demande pressante des évêques catholiques d'Éthiopie et d'Érythrée, des autorités orthodoxes et évangéliques d'Éthiopie et de Caritas Internationalis, l'agence de secours de l'Église catholique. Par la diffusion aujourd'hui d'un appel public et en lien avec des évêques de chaque région du Canada, j'ai invité les catholiques à répondre généreusement à cet appel au secours reçu de nos frères et sœurs de la Corne d'Afrique. Le cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque de Montréal, Mgr Maurice Couture, archevêque de Québec, Mgr Terrence Prendergast, archevêque d'Halifax, Mgr Marcel Gervais, archevêque d'Ottawa, Mgr James Weisgerber, nouvel archevêque de Winnipeg, et Mgr Jacques Berthelet, évêque de Saint- Jean-Longueuil, s'associent à cette campagne d'urgence. Cette campagne sera coordonnée par Développement et Paix. Au cours des dernières semaines, notre agence a acheminé une somme de 150 000 $ de son fonds d'urgence régulier. Quant aux dons reçus de la population, ils s'élèvent aujourd'hui à 78 000 $. Mais les besoins là-bas sont si grands… Puissiez-vous répondre à cet appel à l'aide, financièrement bien sûr, mais aussi en demandant au gouvernement canadien de tout tenter afin qu'une paix véritable règne dans cette région troublée du monde. Je vous rappelle que Développement et Paix accepte tout don mais n'est pas en mesure d'acheminer de la nourriture, des médicaments ou des vêtements. Que ce soit maintenant ou dans les prochains mois, si vous souhaitez plus d'informations sur cette nouvelle campagne d'urgence, n'hésitez pas à communiquer avec Développement et Paix au 1-888-664-DEVP (3387).

+ Mgr Gerald Wiesner, o.m.i.
Évêque de Prince George
Président
Conférence des évêques catholiques du Canada


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Mercredi, 16 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.