image10.jpg

Message du Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada : Cesser la guerre, risquer la paix

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

C’est avec une immense tristesse et une vive inquiétude que les évêques catholiques du Canada voient s’aggraver la situation conflictuelle au Moyen-Orient. La guerre ne conduit jamais à la paix. Le terrorisme constitue la plus aveugle et la plus inacceptable atteinte à la vie de personnes le plus souvent innocentes et sans défense. Le sabotage de la paix porte atteinte à la dignité des peuples en conflit. Les hésitations de la communauté internationale minent la crédibilité des institutions chargées de promouvoir et de maintenir la paix.

Cette terre devenue un champ de bataille est pourtant une Terre Sainte, un lieu sacré pour les trois grandes religions monothéistes. Sur cette terre, deux peuples ont le droit de vivre en sécurité et en harmonie,  dans le respect mutuel et la reconnaissance l’un de l’autre. Ils ont aussi besoin d’être gouvernés avec sagesse, contrôlant les extrémismes irraisonnés, les radicalismes qui divisent, les violences qui tuent.

Dans son message de Pâques, le pape Jean-Paul II déclarait : «La guerre ne résout  rien, elle ne fait que provoquer plus de souffrances et une propagation de la mort ; les rétorsions et les représailles ne servent à rien... Je vous demande d’agir pour que la paix arrête la dramatique spirale des injustices et des meurtres qui ensanglantent la Terre sainte, précipitée une nouvelle fois, au cours des derniers jours, dans l’horreur et le désespoir».

Déjà, le 10  janvier dernier, s’adressant au Corps diplomatique, le Saint-Père affirmait : «Personne ne peut demeurer indifférent à l’injustice dont le peuple palestinien a été victime depuis plus de cinquante ans. Personne ne peut nier au peuple d’Israël le droit de vivre en sécurité. Mais personne ne peut oublier non plus les victimes innocentes qui, des deux côtés, tombent jour après jour sous les  coups de la violence. Les armes et les attaques sanglantes ne constitueront jamais les bons moyens pour amener l’autre partie à un règlement politique. La logique de la loi de la vengeance n’est pas non plus capable de conduire à des chemins de paix.»

Nous supplions donc le Gouvernement du Canada de prendre les initiatives nécessaires pour que cesse la guerre et que soit pris le  risque de la paix au Moyen-Orient, prévenant ainsi l’extension du conflit et favorisant le retour à des négociations sur la base des résolutions des Nations unies et des accords qui à Madrid comme à Oslo, avaient suscité tant d’espoir de paix.

En union avec le pape Jean-Paul II, nous redisons avec force : «Communautés chrétiennes de tous les continents, je vous demande à vous, de témoigner de manière forte et cohérente que Jésus est vraiment ressuscité, lui qui est le Seigneur de la Paix». 

+ Jacques Berthelet, C.S.V.
Évêque de Saint-Jean-Longueuil
Président de la CECC


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Lundi, 14 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk5

Les couleurs du site web représentent les symboles héraldiques officiels des évêques. La couleur verte correspond au "chapeau de sinople" (chapeau ecclésiastique) et aux six glands (de chaque côté) qui forment les tenants et le cimier des armoiries de chaque évêque tandis que l'or représente la croix processionnelle. Plus d'info...