image16.jpg

Lettre du président de la CECC au ministre fédéral des Affaires étrangères : Le Canada doit contribuer à ramener la paix au Congo et dans la région des Grands lacs africains

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

L’honorable Bill Graham
Ministre des affaires étrangères du Canada
Edifice Lester B. Pearson
125, Promenade Sussex, Tour A-10
Ottawa, Ontario
K1A 0G2


Monsieur le ministre,

Dans le cadre des rencontres que j’avais eues avec votre prédécesseur en novembre 2001, puis en avril 2002, je lui avais exprimé les vives préoccupations de l’Église catholique du Canada à l’égard de la situation de guerre qui prévaut présentement au Congo et dans la région des Grands Lacs africains. Comme vous le savez, ce conflit a fait, selon les experts, 2,5 millions de victimes principalement à cause des ruptures d’approvisionnement de produits de première nécessité et de la famine occasionnées par la fermeture à la navigation du fleuve Congo. Malgré son rôle positif, la Mission d’observation des Nations Unies au Congo (MONUC) reste démunie à l’égard de cette situation, tant à cause des limites de son mandat que de la modicité de ses moyens.

Bien que le Congo soit toujours confronté à une grave crise humanitaire, il y a lieu cependant de se réjouir des progrès importants réalisés au cours des derniers mois avec les avancées du dialogue inter-congolais et l’accord intervenu à Prétoria entre les présidents Kabila du Congo et Kagamé du Rwanda, le 30 juillet dernier.

En regard de cette situation, je désire vous adresser deux demandes au nom de la Conférence des évêques catholiques du Canada : premièrement que le Canada poursuive et même intensifie ses efforts pour ramener la paix au Congo et dans les pays limitrophes ; deuxièmement, que votre gouvernement dote, dès maintenant, l’Agence canadienne de Développement International (ACDI) des budgets nécessaires à l’effort majeur de reconstruction et de réhabilitation qui doit être entrepris.

1. Construire la paix au Congo et en Afrique centrale

Les catholiques canadiens se réjouissent du rôle positif joué par le Canada pour ramener la paix au Congo et en Afrique centrale, notamment par le financement du dialogue inter-congolais et par le travail l’envoyé spécial du Canada pour la RDC/Grands Lacs, Marc-André Brault. Nous nous félicitons, par ailleurs, de la place importante accordée à cette question dans le Plan d’action pour l’Afrique approuvé par les pays du G-8, à Kananaskis, en juin dernier.

Nous souhaitons donc voir le Canada, non seulement maintenir cette approche pro-active, mais l’intensifier encore davantage en appuyant les efforts des différents protagonistes qui travaillent à construire la paix. Le renforcement du rôle de la MONUC, la participation effective de militaires canadiens à cette mission, l’organisation d’une conférence régionale sur la paix et le développement dans la région des Grands Lacs africains, l’aide à la réintégration de militaires rwandais dans leur pays constituent autant de champs d’action possibles pour le Canada.

2. Création d’un fonds de reconstruction de la RDC

Trente ans de dictature et six ans de guerre ont laissé le Congo dans un état terrible de délabrement politique, économique et social. Au nom même du respect de la dignité humaine, le Canada se doit d’agir, cela d’autant plus que le Congo dispose d’immenses richesses naturelles susceptibles d’assurer une vie décente à sa population à plus long terme.

Nous demandons qu’un fonds pour la reconstruction/réhabilitation du Congo soit créé au sein de l’ACDI, qu’il soit doté de ressources financières substantielles et qu’il permette une transition graduelle de l’aide humanitaire à l’aide au développement. À court terme, il faut permettre aux congolais de survivre. À plus long terme, le Canada doit s’engager activement dans la reconstruction du tissu social, des infrastructures économiques et des institutions politiques du Congo.

Confiant que le Canada agira dans l’esprit du Plan d’action pour l’Afrique endossé par les pays du G-8, je vous remercie à l’avance de l’attention que vous accorderez à la présente lettre.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

+ Jacques Berthelet, C.S.V.
Évêque de Saint-Jean-Longueuil
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Lundi, 14 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk2

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.