image43.jpg

Lettre au Premier Ministre Jean Chrétien concernant la situation catastrophique en Terre Sainte

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Monsieur Jean Chrétien
Premier ministre du Canada
Chambre des Communes
Ottawa, ON
K1A 0A6

Monsieur le Premier ministre,

En janvier dernier, comme je l’avais fait un an auparavant, je me suis rendu à Jérusalem avec d’autres délégués des Conférences épiscopales d’Europe et d’Amérique. Nous avons voulu en effet apprécier l’évolution des choses de janvier 2002 à 2003. Je me permets d’attirer votre attention sur deux questions pour lesquelles je souhaiterais vivement voir le Canada intervenir.

Une situation humanitaire dégradée

En moins d’un an, la situation s’est dégradée de façon catastrophique: plus de morts, plus d’oppression au nom de la sécurité, plus de chômage aussi bien en Israël qu’en Palestine (65% dans la Bande de Gaza, 50% dans les territoires palestiniens, 11% en Israël), plus d’émigration (1% de la population chrétienne depuis deux ans), plus de points de contrôles, une implantation accrue des colonies juives dans les territoires palestiniens, moins de liberté de mouvements, plus d’attentats-suicide, moins d’espoir, moins de confiance mutuelle. La situation touche de près les malades qui ne peuvent se rendre dans les hôpitaux, les ambulances ne pouvant passer les points de contrôle (plusieurs personnes en sont mortes). Les droits humains fondamentaux sont ainsi bafoués, aussi bien en Cisjordanie que dans la Bande de Gaza, où le territoire est maintenant sectionné en trois parts et la liberté de mouvement entravée pour une population qui vit déjà dans une prison à ciel ouvert.

Pendant que toute l’attention est attirée vers l’éventualité d’une guerre en Irak, la situation en Israël et dans les Territoires palestiniens se dégrade au mépris des résolutions de l’ONU. Que fait la Communauté internationale? Que fait notre pays pour solutionner une situation qui dure depuis plus de quarante ans et qui ne fait que se dégrader.

Un nouveau mur de la honte

Vous savez, Monsieur le Premier ministre, que les autorités militaires d’Israël ont pris la décision de séparer les Territoires palestiniens d’Israël par un long mur traversant tout le pays. Les travaux ont maintenant atteint Bethléem. En raison de la décision d’Israël, 60 familles, près de la Tombe de Rachel, qui est un lieu sacré juif, ont été encerclées, isolées et privées de tout service; elles n’ont qu’une petite entrée, à travers un mur de huit mètres de haut, qui isolera aussi la ville de Bethléem de Jérusalem et des autres Territoires.

Au nom des populations chrétiennes du Moyen-Orient, en pensant à tous ceux et celles pour qui les Lieux Saints représentent un lieu sacré tout autant que les lieux sacrés juifs ou musulmans, je vous adresse un urgent appel pour que quelque chose soit fait pour que Bethléem demeure un lieu où chacun puisse se rendre, y prier, y vivre en paix. Je vous adresse une demande instante pour que vous exerciez toutes les pressions nécessaires pour que soit arrêtée cette mesure de reconstruire un mur de la honte à l’entrée même de la sainte citée de Bethléem. Les habitants de Bethléem et particulièrement les chrétiens, se voient ainsi encerclés, menacés par une mort lente et forcé de quitter.

Monsieur le Premier Ministre, j’en appelle à votre sens humanitaire et à vos convictions pour faire tout en votre pouvoir pour que soient évitées, dans ce lieu saint où Jésus est né, l’élévation de ce mur de la honte et la prise en otage d’une population dont près de la moitié est chrétienne.

En vous remerciant à l’avance des gestes que vous et vos collaborateurs pourrez poser pour qu’une solution puisse être trouvée à ce conflit et que soient évités les actions et les projets aussi humiliants qu’irrespectueux que j’ai évoqués, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à mes sentiments reconnaissants et respectueux,

+ Jacques Berthelet, C.S.V.
évêque de Saint-Jean-Longueuil
Présidant de la CECC


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Vendredi, 11 Août 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.