images37.jpg

Commentaire de la Conférence des évêques catholiques du Canada sur l'adoption du projet de loi C-38 : Loi concernant certaines conditions de fond du mariage civil

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Bien que le projet de loi C-38, Loi concernant certaines conditions de fond du mariage civil, soit maintenant devenu une loi fédérale canadienne, la réalité fondamentale et universelle du mariage demeurera toujours l’union exclusive d’un homme et d’une femme pour la vie.  Du point de vue de l’Église catholique, la nouvelle loi fédérale dénature les valeurs et les principes moraux. Les catholiques continueront de s’y opposer et s’assureront que toutes les réglementations provinciales et territoriales concernant la célébration de mariages offrent une protection complète de la liberté de conscience et de religion, telle que garantie par la Charte canadienne des droits et libertés.

 

La Conférence des évêques catholiques du Canada souligne avec gratitude et respect l’engagement de tant de canadiens, de toutes confessions religieuses ou sans allégeance particulière, à préserver la définition universelle du mariage.  Un grand nombre de citoyens, y compris des personnalités publiques, ont défendu la vraie nature du mariage avec courage, au prix de sacrifices personnels considérables et parfois même au risque de leur carrière.

 

Certains catholiques, dont des personnes engagées en politique, ont malheureusement promu la redéfinition du mariage et voté en faveur d’un tel changement.  À cet égard, ils sont en contradiction avec l’enseignement de l’Église, tel qu’énoncé par le Saint-Père et les évêques. Cette situation est problématique et des plus sérieuses.

 

Les Canadiens en général demeurent toujours très divisés à propos du changement de la définition du mariage qui en dénature la signification fondamentale. Ce débat est loin d’être terminé et il constituera assurément un enjeu clé des prochaines élections fédérales.

 

Les évêques catholiques du Canada étudieront les conséquences immédiates de ces décisions.  Les pasteurs ainsi que tous les fidèles doivent être assurés que la Conférence poursuivra la réflexion sur cet enjeu. Individuellement et tous les évêques continueront de protéger le mariage et la vie de famille.

 

Il nous est important de réaffirmer que les personnes homosexuelles doivent être accueillies avec respect, compassion et délicatesse. Tout en réaffirmant que la définition universelle et traditionnelle du mariage doit être maintenue, on évitera toute discrimination injuste à leur égard (Catéchisme de l’Église catholique, no. 2358).

 

Conférence des évêques catholiques du Canada

 

Autre lien :

 


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048
Mise à jour le Mardi, 25 Juillet 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.