image6.jpg

Message de Noël de Mgr André Gaumond, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

On le sait d’expérience, Noёl est d’abord la fête des enfants.  Mais elle est aussi la fête d’un enfant, Jésus, le Verbe fait chair (Jn 1, 14), né dans l’humilité d’une étable, au cœur d’une famille bien ordinaire de Nazareth, en Galilée.  En ce début de 21e siècle, alors même que la famille est soumise à des soubresauts de toutes sortes, comment rester insensible à la beauté et la grandeur de l’événement qui est offert à notre contemplation en la nuit de Noёl? 

 

L’être fragile que Marie tient dans ses bras ne reflète-t-il pas la fragilité de tous les enfants de la terre?   Jésus naît dans des conditions pour le moins difficiles. On a peine à concevoir que le Fils de Dieu ait pu choisir de s’incarner dans notre humanité dans un contexte aussi désolant.  Pourtant, si nous y regardons de près, la situation est tout autre.

 

La Sainte Famille ne constitue-t-elle pas un milieu de vie idéal pour l’enfant Jésus?  Le père, un humble charpentier, est un homme attentif et doux qui saura entourer son fils de sollicitude et qui lui enseignera plus tard son métier.  La mère, une humble fille d’Israёl, est une femme aimante, pleine de douceur et d’attention pour les siens.  Le fils, un bambin comme les autres, qu’on devine enjoué et plein de vie, fait la joie et l’admiration de ses parents. 

 

À l’exemple de toutes les familles, cette famille aura aussi sa part de problèmes.  La fuite en Égypte n’est que le début de ses souffrances.  Elle sera durement éprouvée par le décès de Joseph, absent de la vie publique de Jésus, qui lui-même pleurera en apprenant la mort de son ami Lazare.  Marie, pour sa part, soutiendra son fils jusqu’à son dernier souffle, comme toute bonne maman.

 

Si la Sainte Famille nous est proposée aujourd’hui comme modèle, c’est parce que toutes les familles de la terre peuvent s’identifier à elle.  Aucune démesure dans cette famille modèle, si ce n’est la démesure de l’amour.  Entre Joseph, Marie et Jésus circulent le même amour, la même attention réciproque.  La Sainte Famille est donc un guide sûr pour les familles d’aujourd’hui, de même qu’une source d’inspiration pour toutes les familles déchirées et meurtries.  À condition, comme elle, de s’en remettre constamment à la miséricorde de Dieu.

 

Que Noёl soit pour nous tous et toutes l’occasion de resserrer les liens d’amour au cœur de nos familles! Portons notre regard sur la Sainte Famille et prions-la de nous communiquer sa paix, sa joie et son espérance. 


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

 

Mise à jour le Lundi, 24 Juillet 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.