image47.jpg

Lettre au ministre des Affaires étrangères d’Israël

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Dans une lettre adressée à S.E. monsieur Avigdor Liberman, ministre des Affaires étrangères d’Israël, Mgr Brendan O’Brien, président du Comité des droits humains de  la Conférence des évêques catholiques du Canada demande que le gouvernement israélien permette l’entrée en Cisjordanie de Mme Berlanty Azzam afin qu’elle puisse achever son baccalauréat à l’Université de Bethléem qui est parrainée par le Vatican.

S.E. monsieur Avigdor Liberman
Ministre des Affaires étrangères
Ministère des Affaires étrangères
9 Yitzhak Rabin Blvd.
Kiryat Ben-Gurion
Jerusalem 91035
Israel

Monsieur le Ministre,

En ma qualité de président du Comité des droits humains de la Conférence des évêques catholiques du Canada, je souhaite attirer votre attention sur les récentes arrestation et expulsion de Cisjordanie de Mme Berlanty Azzam.

Originaire de la bande de Gaza, Mme Berlanty vit à Bethléem depuis 2005 et n’a plus que deux mois à accomplir pour achever son baccalauréat à l’Université de Bethléem qui est parrainée par le Vatican. Le 28 octobre dernier, elle a été arrêtée à un poste de
contrôle sous le prétexte qu’elle ne disposait pas d’un permis de l’État d’Israël l’autorisant à résider en Cisjordanie. Mme Berlanty disposait d’un permis israélien pour entrer en Cisjordanie en 2005 mais n’avait pas de permis de résidence parce qu’un tel permis n’existait pas à l’époque. En dépit des assurances données à son avocat selon lesquelles elle ne serait pas expulsée, elle a été menottée, elle a eu les yeux bandés et elle a été expulsée de force de la bande de Gaza, sans même avoir pu rencontrer son avocat.

Nous sommes très préoccupés par l’expulsion de Mme Berlanty car il s’agit d’une violation évidente de son droit d’accès à l’éducation, de son droit à la liberté de mouvement et de son droit au libre-choix de résidence dans son propre territoire. Qui plus
est, elle n’est pas accusée de constituer une menace à la sécurité et elle n’a commis aucun crime. En conséquence, nous demandons, pour des motifs personnels et humanitaires, que vous autorisiez Mme Berlanty Azzam à retourner à l’Université de Bethléem pour y achever ses études.

Nous estimons également que l’autoriser à retourner à Bethléem pour achever ses études serait conforme à l’esprit de l’« Accord sur les passages frontaliers de Gaza » négocié entre l’Autorité palestinienne et Israël en 2005.

Nous vous remercions pour la considération que vous porterez à notre demande.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments distingués.

Mgr Brendan M. O’Brien
Archevêque de Kingston
Président du Comité des droits humains
Conférence des évêques catholiques du Canada

CC: S.E. monsieur Yaakov Margi, Ministre des Affaires religieuses, Israël
S.E. madame Miriam Ziv, Ambassadeur d’Israël au Canada
L’honorable Lawrence Cannon, Ministre des Affaires étrangères du Canada
L’Honorable Bob Rae, porte-parole de l’opposition, Parti libéral du Canada
M. Paul Dewar, porte-parole de l’opposition, Nouveau Parti démocratique
Mme Francine Lalonde, porte-parole de l’opposition, Bloc Québécois

Mise à jour le Mercredi, 18 Novembre 2009  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.