image44.jpg

Déclaration de Monseigneur Richard Smith, président de la CECC, à l’occasion de la nomination par le Saint-Père de Monseigneur Thomas Collins au Collège des cardinaux

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Collins_2012_CardinalÀ titre de président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, c’est pour moi une grande joie, au nom de tous les évêques du Canada, d’offrir toutes nos félicitations à Monseigneur Thomas Collins, que le Saint-Père vient de nommer cardinal désigné de l’Église de Rome. Ce grand honneur conféré par le Pape Benoît XVI rejaillit sur toute l’Église de notre pays; il traduit, par ailleurs, l’importance du siège de Toronto dans la vie de l’Église universelle.

Le cardinal désigné Collins exerce déjà un leadership remarquable au sein de l’Église de Toronto et à travers tout le Canada par son dévouement et son attachement à la lectio divina, par la qualité de sa prédication, ainsi que par l’importance qu’il accorde à la sécurité de nos communautés pour les personnes vulnérables et pour les jeunes.

Membre de droit du Conseil permanent de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Mgr Collins injecte dans les réunions du Conseil une dose généreuse de sagesse, d’équilibre et de bonne humeur. Ces mêmes qualités rehausseront sûrement les avis qu’il formulera à Rome : l’une des principales responsabilités des cardinaux consiste en effet à conseiller le Saint-Père.

En octobre 2010, le cardinal désigné Collins avait participé à l’Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du Synode des évêques; il y était l’un des trois évêques de rite latin d’Amérique du Nord nommés par le Saint-Père. Ce mandat ne signalait pas seulement le caractère métropolitain de Toronto, où confluent tant de cultures et de nationalités, mais soulignait l’accueil offert par l’archevêque aux réfugiés et aux immigrants de toutes les cultures. Celui-ci s’est d’ailleurs employé activement à rechercher les moyens de venir en aide aux chrétiens persécutés à l’étranger et à faire valoir que leur foi ne saurait les empêcher de trouver refuge au Canada.

Ancien professeur de grand séminaire, exégète spécialiste du livre de l’Apocalypse, ancien évêque du diocèse de Saint-Paul et ancien archevêque d’Edmonton, le cardinal désigné Collins connaît bien les problèmes de notre Église à travers le Canada ainsi que les occasions qui s’offrent à elle. Les nombreux contacts et les réunions fréquentes qu’il aura en tant que membre du Collège des cardinaux lui permettront non seulement de partager ses expériences canadiennes avec l’Église du monde entier, mais aussi de faire bénéficier l’Église du Canada des idées et des contacts que lui apporteront ses fonctions de Cardinal.

Mgr Richard Smith
Archevêque d’Edmonton
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

Mise à jour le Vendredi, 06 Janvier 2012  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk1

Monseigneur Vincent Nguyen est devenu le premier évêque canadien originaire de l'Asie orientale. Son arrière grand-père est un martyre vietnamien.