image1.jpg

Message du Président de la CECC pour le 60e anniversaire de la Conférence religieuse canadienne

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Le 29 mai 2014

Révérend Père Michel Proulx, O.Praem., président de la Conférence religieuse canadienne,
Chères sœurs, chers frères, chers pères, membres de la Conférence religieuse canadienne,

Le 60e anniversaire de votre Conférence survient à un moment important dans la vie de l'Église. Inspirés et stimulés par Evangelii Gaudium, nous explorons ensemble comment devenir de meilleurs évangélisateurs et de meilleures évangélisatrices. Le Saint-Père, le pape François, nous rappelle constamment la nécessité de ce qu'il appelle la « conversion pastorale ». Et nous préparons en même temps deux Synodes consécutifs ayant pour objet la famille dans le contexte de l'évangélisation.

Au début de l'année, la Commission pour la doctrine de notre Conférence a publié un texte intitulé « Les composantes de l'évangélisation aujourd'hui ». Dans cette réflexion pastorale, la Commission préconise un triple témoignage, où nous reconnaissons tout de suite les Actes des Apôtres : la rencontre personnelle, vivante, avec le Christ; l'amour vécu dans la communauté chrétienne; et le service du prochain. Les instituts religieux et les sociétés de vie apostolique, selon leurs engagements et leurs charismes respectifs, incarnent ce triple témoignage. En effet, vos communautés et vos sociétés sont appelées à vivre en réponse à une rencontre personnelle avec Notre Seigneur. Vous faites partie de ce qu'on appelle généralement des « communautés ». Votre témoignage et votre travail sont mis au service de la communauté – non seulement celle de votre propre institut ou société, mais aussi celle de la collectivité humaine plus large dans laquelle vous êtes insérés, et celle de la communauté ecclésiale particulière au sein de laquelle vous portez témoignage et vous rendez service. Les charismes individuels qui « consacrent » vos instituts et vos sociétés sont subordonnés à l'œuvre du Seigneur, qui est de conduire toute l'humanité, avec l'Église, vers le Règne de Dieu, et d'aider tous les êtres humains, toujours avec l'Église, dans leur pèlerinage de réconciliation et d'espérance, de guérison et de renouveau.

C'est sûrement sous l'impulsion de l'Esprit Saint que le pape François a été amené à promulguer la prochaine Année de la vie consacrée avec l'évangélisation en fond de scène et sous les projecteurs de la famille. Vous avez été très nombreux et très nombreuses à côtoyer les familles – dans la prière, l'enseignement, à l'hôpital, comme travailleur ou travailleuse sociale, en tant que conseiller ou conseillère, dans le ministère des retraites, ou en offrant un refuge matériel ou spirituel. Mais les rapports entre la vie consacrée et la vie de famille sont encore plus profonds. Ils tiennent à une réalité ecclésiale sous-jacente : les sociétés apostoliques et les instituts religieux se voient traditionnellement comme des familles et n'hésitent pas à utiliser couramment le vocabulaire de la famille – mère, père, sœur, frère – pour décrire leur dynamique interne. Cette relation entre la vie familiale et la vie consacrée va si loin qu'on dit parfois que la santé et le bien-être des familles se reflètent dans la santé et le bien-être des personnes engagées dans la vie consacrée, de la même façon que les vocations à la vie consacrée atteignent des sommets lorsque les familles sont en bonne santé, joyeuses, pénétrées de l'esprit d'amour et de service.

La Conférence des évêques catholiques du Canada félicite la Conférence religieuse canadienne pour son 60e anniversaire. Nous vous remercions pour « la coordination et la coopération » qui enrichissent nos deux Conférences, exactement comme l'avait envisagé le Concile Vatican II (Perfectae Caritatis, 23). Au niveau national, régional et diocésain, les évêques de notre pays, et ceux du monde entier, voient avec reconnaissance les instituts religieux et les sociétés de vie apostolique « participer à la vie de l'Église », chacun selon son propre charisme, en adaptant et en favorisant les projets « dans le domaine biblique, dogmatique, pastoral, œcuménique, missionnaire et social » (Perfectae Caritatis, 2c). Alors que la vision et le renouveau de Vatican II continuent de se déployer, nous vous demandons, à ce moment-ci de notre histoire, d'aider chacune de nos églises diocésaines, et l'Église universelle, à apprécier, à approfondir et même à redécouvrir ce que c'est que d'être la maisonnée de Dieu. Nous avons besoin de vous comme témoins, et comme animateurs et animatrices pour être « la famille des croyantes et des croyants » et pour vivre « en parfait accord, dans la sympathie, l'amour fraternel, la compassion et l'esprit d'humilité » (1 Pierre 2,17b; 3,8).

Unis à vous,

+ Paul-André Durocher
Archevêque de Gatineau et
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

Mgr Patrick Powers, P.H.
Secrétaire général


Version PDF

Mise à jour le Vendredi, 30 Mai 2014  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk5

Les couleurs du site web représentent les symboles héraldiques officiels des évêques. La couleur verte correspond au "chapeau de sinople" (chapeau ecclésiastique) et aux six glands (de chaque côté) qui forment les tenants et le cimier des armoiries de chaque évêque tandis que l'or représente la croix processionnelle. Plus d'info...