image30.jpg

Lettre des Conférences nationales des évêques catholiques aux dirigeants des pays du G8

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Le très honorable Stephen Harper, P.C., M.P.
Premier ministre du Canada
Bureau du Premier ministre
80, rue Wellington
Ottawa (Ontario)  K1A 0A2

Objet : Lettre des Conférences nationales des évêques catholiques aux dirigeants des pays du G8

Monsieur le Premier ministre,

Au nom des Conférences des évêques catholiques des pays du G8, nous vous prions de protéger les démunis et d’appuyer les pays en développement lors du prochain Sommet du G8 au Royaume-Uni.   

Dans son homélie inaugurale, le pape François s’est engagé à « ouvrir les bras pour garder tout le Peuple de Dieu et accueillir avec affection et tendresse l’humanité tout entière, spécialement les plus pauvres, les plus faibles, les plus petits… ». Les pays du G8, en tant que dirigeants dans la communauté mondiale, ne devraient pas en faire moins.

L’attention que vous avez portée à l’agriculture et à la nutrition en prévision de la rencontre du G8 arrive à point. Dans un monde qui a fait de grands pas dans l’amélioration de la production et de la distribution de la nourriture, encore trop d’enfants de Dieu se couchent affamés ou souffrent d’une carence alimentaire, une tragédie dont les conséquences sur la santé et les performances scolaires se font sentir tout au long de leur vie. Les pays d’Afrique ont particulièrement besoin d’une aide renforcée pour améliorer leur agriculture locale.

L’attention portée par le G8 à l’évasion fiscale, au commerce et à la transparence arrive également à point. Le Catéchisme de l’Église catholique enseigne que : « La soumission à l’autorité et la coresponsabilité du bien commun exigent moralement le paiement des impôts… » (art. 2240). Les citoyens ont l’obligation morale de payer une juste part d’impôt en vue du bien commun, y compris le bien des communautés démunies et vulnérables, tout comme les États ont l’obligation de respecter « rationalité et équité dans l'imposition des contributions » avec « rigueur et intégrité dans l'administration et dans la destination des ressources publiques » (Compendium de la doctrine sociale de l’Église, art. 355).

Le commerce et les règles commerciales doivent servir le bien commun universel de toute la famille humaine et les besoins spéciaux des pays les plus vulnérables. Il est contre-productif de fournir de l’aide au développement agricole, d’une part, et de faire usage de politiques de commerce agricole inéquitables qui nuisent à l’économie agricole des pays les plus pauvres, d’autre part.

L’accent que le G8 place sur la transparence est crucial. La dignité humaine exige la vérité, tandis que la démocratie requiert la transparence. Disposant d’une information plus abondante et de meilleure qualité, les sociétés civiles, y compris les organismes fondés sur la foi, peuvent tenir leurs gouvernements responsables et contribuer à s’assurer que les ressources réduisent la pauvreté et améliorent la santé de la société tout entière.  

Dans son message de Pâques, le pape François lançait l’invocation suivante : « Paix au monde entier, déchiré… par l’exploitation inéquitable des ressources naturelles! » Malheureusement, les peuples des nombreuses nations qui bénéficient d’abondantes ressources naturelles se retrouvent victimes d’un paradoxe que certains appellent  la « malédiction des ressources ». Une véritable transparence et participation pourront changer cette « malédiction des ressources » en une bénédiction.

Par ses paroles et ses actions, notre Saint-Père, le pape François, nous rappelle à tous d’agir de façon à protéger « les plus pauvres, les plus faibles et les plus petits ».

En vous demandant, en premier lieu, comment une politique donnée affectera les gens démunis et vulnérables, vous contribuerez à l’assurance qu’elle servira le bien commun de tous. En tant que famille humaine, nous ne sommes aussi en santé que les plus faibles de nos membres.

Nous prions pour que votre rencontre soit bénie par un esprit de collaboration qui vous permette de prendre des mesures qui amélioreront la nutrition, réduiront la faim et la pauvreté, et renforceront l’équité des impôts et des politiques sur la transparence et le commerce, pour le bien commun de tous.

Avec l’assurance de mes prières pour que le Seigneur bénisse votre travail et votre témoignage, je demeure

Uni à vous en Notre Seigneur,

+Richard W. Smith
Archevêque d’Edmonton et
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

Les personnes suivantes ont reçu copie de cette lettre :

-L’honorable David Cameron, premier ministre, Royaume-Uni
-L’honorable François Hollande, président, République française
-L’honorable Angela Merkel, chancelière, République fédérale d’Allemagne
-L’honorable Enrico Letta, président du Conseil des ministres, Repubblica Italiana (République italienne)
-L’honorable Shinzō Abe, premier ministre, Japon
-L’honorable Vladimir Vladimirovich Putin, président, Fédération de Russie
-L’honorable Barack Obama, président, États-Unis d’Amérique

Les autres signataires de cette lettre sont :

-Mgr Vincent Nichols, archevêque de Westminster, président, Conférence des évêques catholiques d’Angleterre et du pays de Galles (Catholic Bishops’ Conference of England and Wales)
-Son Éminence le cardinal Seán Brady, archevêque d’Armagh et primat  de toute l’Irlande, président, Conférence des évêques catholiques irlandais (Irish Catholic Bishops’ Conference)
-Mgr Philip Tartaglia, archevêque de Glasgow, président, Conférence des évêques catholiques d’Écosse (Catholic Bishops’ Conference of Scotland)
-Son Éminence le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, président, Conférence des évêques de France
-Mgr Robert Zollitsch, archevêque de Fribourg, président, Conférence des évêques allemands (Deutsche Bischofskonferenz)
-Son Éminence le cardinal Angelo Bagnasco, archevêque de Gênes, président, Conférence épiscopale d’Italie
-Mgr Leo Jun Ikenaga, S.J., archevêque d’Osaka, président, Conférence des évêques catholiques du Japon
-Mgr Paolo Pezzi, F.S.C.B., archevêque de Madre di Dio a Mosca, président, Conférence des évêques catholiques de la Fédération de Russie
-Son Éminence le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New-York, président, Conférence des évêques catholiques des États-Unis (United States Conference of Catholic Bishops)
-Son Éminence le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et Freising, président, Commission des épiscopats de la communauté européenne


Version PDF

Mise à jour le Mardi, 04 Juin 2013  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2013collection_fr
plenary2016fr
Kit
Amoris Laetitia-FR
Euthanasia FR
life-giving-fr
Logo Jubile Misericorde
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk2

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.

Selon Statistiques Canada le nombre de catholiques atteint presque 13 millions ou 44 pour cent de la population totale du pays.