image25.jpg

Pour honorer la mémoire du regretté Père Benoît Lacroix, O.P.

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Lacroix BenoîtLe Père Benoît Lacroix, O.P., est décédé le 2 mars 2016 au terme d'un bref combat contre la pneumonie. Il avait eu 100 ans en septembre et, en 2012, avait célébré son 75e anniversaire de profession dans l'Ordre des Frères prêcheurs (les Dominicains). Il était admiré au Québec et ailleurs pour son ouverture, son savoir et sa simplicité. En plus de sa contribution aux revues savantes, il était bien connu des auditeurs de Radio Ville-Marie, de même que du réseau français de Radio-Canada et de RDI; ses textes paraissaient régulièrement dans le quotidien Le Devoir; et il contribuait aussi à l'occasion au périodique liturgique de langue française publié par la Conférence des évêques catholiques du Canada, Vivre et célébrer (autrefois Liturgie, foi et culture).

Figure populaire au Canada français depuis le Concile Vatican II, le Père Lacroix était réputé pour ses textes sur la spiritualité et sur les formes populaires de la religion et des traditions religieuses. Il est l'auteur de plus d'une douzaine d'ouvrages, dont le plus récent, Rumeurs à l'aube, publié chez Fides en novembre dernier. Trois de ses livres ont été particulièrement populaires : La religion de mon père, La foi de ma mère et La Parole de Dieu à la manière d'ici. Conférencier recherché par les personnes engagées dans la vie consacrée, il était proche du milieu des arts et du monde des médias. Un centre étudiant de l'Université de Montréal porte son nom : fondé en 1986, le Centre étudiant Benoît-Lacroix offre un programme en pastorale œcuménique.

Né le 8 septembre 1915 à Saint-Michel-de-Bellechasse, le Père Lacroix avait fait son cours classique au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière avant d'entrer chez les Dominicains en 1936. Il fut ordonné prêtre le 5 juillet 1941. Médiéviste hautement respecté, il avait obtenu son doctorat à l'Institut pontifical d'études médiévales de Toronto; il fit ensuite des études postdoctorales à Paris, à l'École pratique des hautes études, puis à l'Université Harvard après avoir décroché une bourse Guggenheim. À l'Université de Montréal, il a enseigné au Centre d'études médiévales de 1945 à 1985; il fut en outre invité à donner des cours et des conférences dans plusieurs universités à travers le monde, notamment en France, au Japon et au Rwanda. Il se regardait comme un disciple du Père Pierre Teilhard de Chardin, S.J., et cherchait à promouvoir le dialogue entre le christianisme et la science, la culture populaire et d'autres traditions religieuses.

Le bulletin électronique de l'archidiocèse de Montréal affiche la lettre que Mgr Christian Lépine a adressée au Père André Descôteaux, supérieur provincial des Dominicains :

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris ce matin le décès de votre frère Benoît Lacroix. J’offre mes condoléances les plus sincères à vous et à tous les membres de votre communauté des Frères prêcheurs… [Le Père Lacroix] nous laisse tous ces souvenirs de sa confiance proverbiale… Il savait avec quelques mots simples dire tout un monde en images et en poésie. » 

Ce fils bien-aimé de l'Église et de saint Dominique manquera aux sociétés québécoise et canadienne. Que son héritage continue de porter un fruit abondant et puisse-t-il lui-même recevoir la récompense de la vie éternelle que notre Père miséricordieux a promise à tous ses bons et fidèles serviteurs.

Mise à jour le Vendredi, 04 Mars 2016  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk4

Dans les paroisses au Canada les messes sont célébrées dans au moins 37 langues.