image46.jpg

Déclaration sur la crise des opioïdes et de la toxicomanie au Canada

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Il est devenu de plus en plus clair ces dernières années que le Canada fait face à un grave problème de toxicomanie. Même si ce problème existe sous diverses formes depuis un certain temps, les récents décès de plusieurs Canadiens et Canadiennes par suite d'une surdose – notamment par l'usage de puissants nouveaux opioïdes comme le fentanyl et le carfentanil – créent une situation alarmante. Par exemple, en Colombie-Britannique, 914 décès ont été attribués à des surdoses de drogues illicites en 2016, soit presque le double de l'année précédente . La majorité de ces décès sont liés à la consommation de fentanyl. Les décès par surdose d'opioïdes sont également en hausse d'un bout à l'autre du pays et posent un grave problème aux autorités sanitaires.

Les évêques catholiques du Canada sont profondément troublés par l'effet dévastateur de ces drogues qui peuvent détruire la vie humaine en un instant. Même si elles ne tuent pas directement, la dépendance qu'elles engendrent provoque ce que le pape François a appelé récemment « une nouvelle forme d'esclavage ». Les personnes atteintes de dépendance ont souvent une perception déformée de la réalité et de ce qui est vraiment désirable; la toxicomanie elle-même n'est pas représentative de qui elles sont en réalité, et n'est pas une expression authentique de leur volonté.

Lien à la déclaration (PDF)

Mise à jour le Vendredi, 28 Avril 2017  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
famine-bt185x200-fr
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.