image18.jpg

Le Saint-Siège convoque une réunion extraordinaire sur la violence au Moyen-Orient

Envoyer Imprimer PDF

Le pape François a convoqué au Vatican, du 2 au 4 octobre 2014, une réunion extraordinaire de tous les représentants du Saint-Siège au Moyen-Orient, ainsi qu'auprès des Nations Unies et de l'Union européenne, pour discuter de la violence persistante au Moyen-Orient. La réunion a produit une déclaration intitulée « Mettre fin à la guerre et aux violations des droits de la personne ». L'agence de presse Zenit rapporte que « les participants... ont répété qu'il est permis de repousser un agresseur injuste, toujours dans le respect du droit international. Néanmoins, on ne peut chercher la solution du problème uniquement dans une intervention militaire; il faut s'attaquer à la racine du problème en agissant sur les causes qu'exploite l'idéologie fondamentaliste. » http://www.zenit.org/fr/articles/moyen-orient-plus-de-guerre-ni-de-violations-des-droits-de-l-homme 

À l'ouverture de la réunion, le Saint-Père a dit son inquiétude face aux situations de conflit et au phénomène du terrorisme qui ne reconnaît pas la valeur de la vie humaine. Il a signalé que le trafic des armes est à la base de nombre de problèmes et il a de nouveau attiré l'attention sur le drame humanitaire qui se poursuit. Le pape François a exprimé l'espoir que des initiatives et des actions à différents niveaux pourraient être identifiées pour montrer la solidarité de l'Église universelle avec les chrétiens du Moyen-Orient, et que la communauté internationale s'engagera à répondre aux besoins de tous ceux et celles qui souffrent dans la région. http://www.news.va/en/news/papal-representatives-in-the-middle-east-gather-in 

Après la réunion, son Éminence M. le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État de Sa Sainteté, a présidé une messe en la basilique Saint-Pierre avec toutes les personnes qui avaient participé à la réunion. Dans son homélie, le Cardinal Parolin a déclaré : « Si l'Église ne peut rester silencieuse face aux persécutions dont ses fils souffrent, la communauté internationale ne peut rester neutre entre agresseurs et victimes. » http://www.news.va/en/news/christians-in-the-middle-east-the-church-cannot-re 

La semaine précédente, le Cardinal Parolin avait prononcé un discours important devant l'Assemblée générale des Nations Unies. Parlant de la situation dans le nord de l'Irak et dans certaines régions de la Syrie, le Secrétaire d'État a alors affirmé : « il est à la fois licite et urgent de stopper l'agression par une action multilatérale et un recours proportionné à la force. » Par ailleurs, il a fait valoir « une approche multilatérale, qui servira mieux la dignité humaine et qui protégera et fera progresser davantage le développement humain intégral dans le monde. » Son discours a été publié intégralement par L'Osservatore Romano. http://www.news.va/en/news/cardinal-pietro-parolin-secretary-of-state-to-the 

Mise à jour le Mardi, 07 Octobre 2014  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
gendron noel 2017

PrayerWeek_FR
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.