image15.jpg

Les évêques soulignent le 50e anniversaire de la Conférence religieuse canadienne

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

(CECC – Ottawa)… Le Bureau de direction de la Conférence des évêques catholiques du Canada a publié une lettre pastorale sur la vie consacrée à l’occasion du cinquantenaire de la Conférence religieuse canadienne qui, depuis 1954, représente les leaders des congrégations religieuses masculines et féminines du Canada.

Daté du jour de la fête de la Pentecôte 2004, le document a été rendu public quelques jours avant l’assemblée générale de l’organisme qui réunira, du 3 au 7 juin, à Cornwall, en Ontario, quelque 350 supérieures et supérieurs majeurs représentant plus de 25 000 membres.

Rappelant l’histoire des instituts de vie religieuse et des sociétés de vie apostolique qui remonte aux origines mêmes du pays, les quatre évêques du Bureau de direction de la CECC ont d’abord voulu, dans leur message, rendre hommage à ces femmes et ces hommes qui ont consacré leur vie à Dieu. « En union avec tous les évêques du Canada, nous remercions notre Père du ciel pour les grâces innombrables prodiguées à l’Église et à la société grâce au témoignage et au service généreux de tant de personnes engagées dans la vie religieuse et apostolique. »

Dans cette lettre pastorale, les évêques rappellent l’inestimable héritage légué par les religieux et religieuses tout en ajoutant qu’ils contribuent encore avec vitalité à la vie de la société actuelle. Notant que le plus important don fait à l’Église demeure celui de témoins évangéliques de la présence vivante de Jésus Christ dans le monde, ils soulignent bien sûr les aspects les plus visibles et les plus connus de l’apport des communautés religieuses : leur travail dans les écoles et les hôpitaux, leur dévouement dans les pays du tiers-monde et la sensibilisation de la population canadienne à la solidarité internationale, leurs efforts inlassables pour améliorer le sort des plus pauvres, par exemple leur engagement dans les soupes populaires et dans les bidonvilles.

Le Bureau de direction de la CECC fait également ressortir des dimensions moins familières de la participation à la vie active de ces témoins de la Parole appelés à jouer le rôle de confesseurs et de guides spirituels, à offrir des lieux de prière et de silence, à animer des maisons de spiritualité, à apporter une aide à des familles dans le besoin ou à des organismes communautaires, à contribuer à la vie pastorale des diocèses et des paroisses.

De nouveaux défis

Conscients des changements profonds et difficiles auxquels sont confrontées les communautés religieuses – en 2015, on estime qu’à peine 10 % des membres de la CRC auront moins de 65 ans – les évêques précisent que ces difficultés « requièrent le même courage dans l’épreuve, la même détermination et la même espérance qu’a toujours exigés la vie chrétienne ».

Ils invitent les religieux et religieuses à se tourner résolument vers demain, forts de leurs 400 ans de témoignage donné à l’Église du Canada. Ils les interpellent même, compte tenu de leurs charismes propres et de leur ministère particulier, à des défis pressants.

Bien que les instituts religieux et les sociétés de vie apostolique y soient déjà fortement engagés, les évêques leur proposent d’accentuer leurs efforts dans les domaines de la promotion des vocations, de la formation en pastorale et en spiritualité, de l’accompagnement des familles dans la transmission de la foi, de l’aide aux travailleurs de la santé et de l’éducation, de la sensibilisation à l’environnement et l’écologie, de l’engagement auprès des personnes âgées par le témoignage de l’espérance et de la joie que leur procure leur foi alors qu’ils avancent en âge.

« Nous prions le Seigneur Jésus de continuer d’appeler des hommes et des femmes à vivre ce témoignage évangélique. Puissent vos charismes, sous l’action de l’Esprit, inciter tous les fils et les filles de l’Église à prophétiser, pour que nos jeunes aient des visions de vie éternelle et que nos vieillards songent à la venue du Règne de Dieu », ont conclu avec espérance, dans cette lettre pastorale, Mgr Brendan M. O’Brien, Mgr André Gaumond, Mgr V. James Weisgerber et Mgr Pierre Morissette, membres du Bureau de direction de la Conférence des évêques catholiques du Canada.

Autres liens :


- 30 -


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048

Mise à jour le Lundi, 08 Mai 2006  
Le Saint-Siège
Centre canadien d’œcuménisme
Organisme catholique pour la vie et la famille
opm
Sel + Lumière
wydcentral
DP FR Quick 






FaitesUnDon
2018WeekofLifeandFamily FR
2017 Mass FR
Cover Page Unity of Life and Love FR
OCCDP Automne 2017
WMOF2018-Dublin-Ireland
184-940K FR

devp-logo-fr-50e

Logo 500e Reforme
Kit
Euthanasia FR
life-giving-fr
criteria
lespeuplesautochtones
vieetfamille
sexabuse2015fr

dyk3

Le diocèse le plus ancien au Canada est l’archidiocèse de Québec, établi en 1674. Monseigneur François de  Laval fut le premier évêque.